Pour le Centre d'interprétation Pierre-Paul Riquet à Saint-Ferréol en région Midi-Pyrénées, l'architecture de la façade immergée du barrage, les rigoles, les déversoirs ont la force des constructions de pierre appareillée des ouvrages du canal du midi classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

"Le centre d'interprétation Pierre Paul Riquet associe au charme de l'ambiance du sous-bois, la franchise d'un nouveau lieu dégagé, clair et accueillant en surplomb d'un parc", explique l'architecte Véronique Joffre. Le parti architectural ? Il s'agit d'accompagner la façade sur la digue qui porte de façon forte l'identité et la poésie de cet ensemble historique. Un parvis promenade a été créé sur la digue ainsi révélée, les extensions ont été conçues par additions ponctuelles choisies.

 

Dans le prolongement du long corps principal en quatre parties successives, le volume ajouré de l'accueil, en double hauteur, a constitué l'entrée, l'accueil et enfin la boutique du musée. A noter que le pavillon Napoléon III situé en avant entre le parvis et la terrasse du musée, a été transformé en salon de thé.

 

"Son extension de métal et de verre est traitée comme une terrasse couverte au milieu des arbres. Le porte-à-faux fonctionne comme un élément d'appel pour les promeneurs dans le parc situé en contrebas", conclut l'architecte. La terrasse invite ainsi à la halte et à la visite du musée, aux sources du Canal du Midi.
actioncl