Emmanuel Couet, président du Fonds national d'aides à la pierre (Fnap), a annoncé sa démission, le 6 octobre. Il s'oppose à la politique logement du Gouvernement.

Emmanuel Couet, président de la métropole de Rennes, a joint les actes à la parole : le 6 octobre, il a remis sa démission de président du Fonds national d'aide à la pierre (Fnap) à Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires. Il s'agit, pour Emmanuel Couet, de protester contre la politique logement décidée par les pouvoirs publics.

 

Il affirme avoir reçu confirmation auprès du Gouvernement "que la participation de l'État au titre de sa contribution aux aides à la pierre pour 2018 s'élèverait bien à 50 millions d'euros, contre 200 en 2017", peut-on lire dans un communiqué de presse de Rennes métropole. "Dans le même temps, les bailleurs sociaux voient leur contribution significativement alourdie, passant de 270 à 375 millions d'euros", ajoute Emmanuel Couet. "Je regrette ce désengagement de l'État qui crée une rupture du pacte fondateur."

 

Une réforme qui va "affaiblir considérablement les bailleurs sociaux"

 

Lors du congrès de l'USH, Emmanuel Couet avait mis sa démission dans la balance pour peser dans les échanges avec l'Etat en ce qui concerne la réforme des APL. "Je note que ce renoncement de l'État intervient alors qu'une série de mesures gouvernementales sur le financement du logement social va déjà profondément affaiblir les bailleurs sociaux et limiter leur capacité à construire et réhabiliter le parc social du territoire."
actionclactionfp