Les présidents de Saint-Gobain, Vinci et Generali ont posé, ce mercredi 19 avril 2017, la première pierre de la future tour Saint-Gobain dans le quartier d'affaires de La Défense. L'édifice, de 165 mètres de hauteur, signé Valode & Pistre, doit être achevé en deux ans. Découverte du projet en détail.

"Tour cristalline de 165 mètres de hauteur", "grande sculpture architecturale", "écrin de verre composé de trois prismes"… tous les superlatifs ont été employés pour décrire le futur siège du groupe Saint-Gobain. Les commentaires des dirigeants de trois grands groupes - Pierre-André de Chalendar pour Saint-Gobain, Xavier Huillard pour Vinci et Gabriele Galateri di Genola pour Generali - sont unanimes : la création de Valode & Pistre saura "créer une émotion esthétique", comme le dit Denis Valode lui-même. L'architecte raconte : "Ce que nous avons voulu faire c'est une tour nouvelle génération qui surprenne par sa hardiesse". Il décrit un bâtiment qui "dépasse sa fonctionnalité et devienne un élément du paysage urbain" pour se faire aimer, de ses occupants et des citadins en général.

 

Une vitrine des solutions techniques du groupe

 

Réunis pour la cérémonie de pose de la première pierre, tous les acteurs du projet se sont succédé à la tribune pour évoquer leur vision de la future tour. Le président de Saint-Gobain, qui surveille le chantier depuis son bureau situé dans le siège actuel du groupe, de l'autre côté de la rue, explique : "Les 80 matériaux Saint-Gobain incorporés seront la pierre angulaire de la nouvelle tour qui prendra la suite de la tour des Miroirs, après 40 années de bons et loyaux services". En effet, l'immeuble intègrera un ensemble de solutions maison afin de servir de vitrine des savoir-faire, qu'il s'agisse de vitrages intelligents, de revêtements assainissant l'air intérieur, de mortiers pour les sols ou de plafonds métalliques, acoustiques et chauffants. La tour intègre "une promesse d'exigence, de bien-être, de confort visuel, acoustique, de qualité de l'air", énumère Pierre-André de Chalendar, qui évoque l'aspect durable et économe de la construction. Pour les 2.500 collaborateurs du groupe qui viendront y travailler, il assure que les espaces ont été repensés et décloisonnés, pour plus de convivialité et de travail collaboratif.

 

Découvrez la suite de l'article et le projet en images dans les pages suivantes
actionclactionfp