Pas moins de 49 start-ups vont pouvoir bénéficier des installations flambant neuf du premier incubateur Green Tech Verte, inauguré ce 8 septembre à Marne-la-Vallée par Ségolène Royal. Qui en a profité, d'ailleurs, pour lancer le 2e appel à concours "Initiatives Green Tech Verte".

Economies d'énergie, transports propres, gestion durable des déchets, protection de la santé, développement des énergies renouvelables : autant de domaines qui seront au cœur des préoccupations du premier incubateur Green Tech Verte, inauguré jeudi 8 septembre 2016 par la ministre de l'Environnement.

 

Le projet, lancé en février dernier, voit donc le jour à Champs-sur-Marne (77) au sein de l'Ecole nationale des ponts et chaussées. Le site accueillera 49 start-ups dont les projets ont été sélectionnés pour leur inventivité et leur potentiel en termes de création d'emplois.

 

Accompagnement personnalisé

 

Les projets incubés disposent d'un espace ouvert de 205 m2 au sein de l'école des ponts et chaussées, ouvert 24h/24, 7j/7, et comportant plus de 32 postes de travail. Pendant 6 à 12 mois, les start-up vont bénéficier d'un accompagnement général via du coaching individualisé, des speed-dating avec des investisseurs ou encore de l'aide à l'utilisation de données. Enfin, un soutien du réseau scientifique et technique du ministère de l'Environnement sera prodigué pendant toute la durée de l'incubation.

 

Ce premier incubateur devrait être le premier d'une série qui sera installée sur la France entière, a précisé Ségolène Royal, et « en particulier dans les territoires à énergie positive pour la croissance verte ». Raison pour laquelle, elle a également lancé un 2e appel à concours « initiatives Green Tech Verte » en vue de sélectionner une cinquantaine de nouvelles start-ups d'ici à la fin 2016.
actionclactionfp