Dans un décret publié au Journal Officiel, le 30 décembre 2016, le Gouvernement a prolongé l'aide à l'embauche dans les PME jusqu'au 30 juin 2017. Précisions.

Le Gouvernement a officiellement prolongé l'aide à l'embauche dans les PME jusqu'au 30 juin 2017, signale un décret, paru le vendredi 30 décembre au "Journal officiel". Ce dispositif, lancé début 2016, est une aide de 4.000 euros maximum versée sur deux ans aux entreprises privées de moins de 250 salariés qui embauchent en CDI ou en CDD de plus de six mois un salarié payé jusqu'à 1,3 fois le Smic, rappelle le texte.

 

Combinée aux autres dispositifs de baisse du coût du travail, l'aide équivaut, pour un salarié embauché au Smic, à une exonération totale de cotisations patronales, ajoute à son tour une étude de l'Insee, dévoilée le 29 décembre 2016.

 

"Près de 54 % des recrutements en CDD d'au moins six mois et 34 % des embauches en CDI en ont bénéficié", détaille l'étude de l'institut, la première à évaluer ce système sur la base de chiffres recueillis durant le premier semestre. Et dans les très petites entreprises (TPE), 77 % des embauches ont été effectuées sous la forme de CDD d'une durée minimum de six mois.

 

Prolongation du plan de 500.000 formations supplémentaires

 

Pour rappel : le chef de l'Etat François Hollande avait initialement promis de prolonger l'aide d'un an, jusqu'à fin 2017. Toutefois, le Gouvernement avait décidé début décembre 2016 d'avancer l'échéance à mi-2017, afin de dégager des financements pour une prolongation du plan de 500.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi.

 

De son côté, la CGPME a dénoncé, dans un communiqué, "l'effet désastreux" de ce recul, y voyant la preuve que "la priorité n'est pas de soutenir et d'encourager la création d'emplois mais de sortir des demandeurs d'emploi des statistiques."
actionclactionfp