TRAVAIL ILLEGAL. Plus d'un million de cartes d'identification du BTP ont été imprimées, à décembre 2017. Un outil devenu obligatoire sur les chantiers depuis le 1er octobre dernier.

Le 12 décembre 2017, le seuil de un million de carte du BTP produites a été dépassé, nous informe l'Union des caisses de France, qui gère le dispositif. Pour rappel, cet outil, conçu par décret du 22 février 2016, a pour objectif de faciliter les contrôles de l'inspection du travail et mieux repérer les cas de travail illégal. Chaque salarié doit obligatoirement disposer de sa propre carte sur les chantiers français depuis le 1er octobre 2017. Pour rappel, le nombre total de cartes devant être distribuées est estimé à 2 millions.

 

"La phase initiale de déploiement régional s'est achevée le 30 septembre 2017 et le dispositif est, depuis, pleinement en vigueur sur l'ensemble des chantiers, avec l'obligation pour toutes les entreprises concernées de demander une carte pour chacun de leurs salariés concernés, sous peine de sanctions", précise l'UCF. "En cas de manquement aux obligations de déclaration, l'employeur encourt en effet une amende administrative qui peut atteindre 2 000 euros par salarié, et 4.000 euros en cas de récidive dans un délai d'un an."

 

Les demandes des cartes se font en ligne, via le site Cartebtp.fr.
actionclactionfp