ANNONCES. Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a confirmé mardi 25 juillet qu'une réforme du Logement serait mise en place à l'automne. L'avenir du dispositif Pinel n'est toujours pas clarifié.

Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a promis mardi 25 juillet, à la radio RTL, une "réforme globale des aides personnelles au logement" à l'automne, jugeant nécessaires des "réformes structurelles" pour mettre fin à un "système pervers" responsable d'une inflation des loyers.

 

"Nous avons un budget d'APL de 19 milliards d'euros, un budget d'aides au logement de 30 milliards d'euros, ce qui est le record en Europe, avec en corollaire: pas suffisamment de logements et des loyers trop importants. Il y a donc un problème", a résumé le ministre. "Quand on met 1 euro de plus sur l'APL, ça fait 78 centimes de hausse des loyers: il faudra bien sortir de ce système qui est pervers", a-t-il poursuivi, défendant la baisse très critiquée, à partir d'octobre, de 5 euros mensuels des aides personnelles au logement annoncée par le gouvernement.

 

Pas de garantie donnée sur le maintien du Pinel

 

Comme annoncé le 24 juillet par Christophe Castaner, un projet de loi logement sera déposé en octobre-novembre. "L'objectif, c'est de permettre de construire plus vite, plus facilement, simplifier toutes les formalités et prendre un certain nombre de mesures pour provoquer un choc de l'offre dans ce pays", a aussi affirmé M. Mézard.

 

Qu'en sera-t-il du dispositif de défiscalisation Pinel, auquel sont attachées les fédérations professionnelles du logement et du bâtiment ? Jacques Mézard s'oppose à un "arrêt brutal" de celui-ci, ce qui était d'ailleurs la position d'Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. "Si on arrête brutalement le dispositif Pinel, on va avoir une diminution des mises en chantier de logements, donc il faut trouver une solution équilibrée, sachant que le dispositif Pinel génère aussi des recettes fiscales", a-t-il déclaré. Mais le ministre n'a pour autant donné aucune garantie sur le maintien de ce dispositif en l'état.
actionclactionfp