Les grandes places parisiennes évoluent. Après la République, c'est au tour de celle de la Bastille de faire peau neuve. L'objectif sera de prendre des espaces de circulation automobile et de les rendre aux piétons tout en renforçant la présence végétale. Détails.

Anne Hidalgo s'est engagée dans un vaste plan de rénovation de sept places parisiennes emblématiques : Nation, Italie, Gambetta, Panthéon, Madeleine, Fêtes et Bastille. La Mairie de Paris vient de dévoiler, ce dimanche 19 novembre 2017, des éléments du projet de cette dernière, située à l'intersection des 4e, 11e et 12e arrondissements et lieu particulièrement historique de la ville. Elle annonce : "Le projet est le fruit d'une grande concertation menée entre les collectifs et les Parisien(ne)s pour penser un réaménagement valorisant les mobilités douces, une plus grande place du végétal et mettant en valeur le patrimoine".

 

Une grande perspective vers la Seine

 

Des ateliers ont donc été mis en place, réunissant plus de 350 personnes, afin de réfléchir aux priorités de ce réaménagement. Diverses idées ont émergé : faciliter les traversées piétonnes et vélos en limitant à 12 mètres la largeur des chaussées, prolonger une trame verte, ou encore valoriser les atouts de la place que sont la colonne de Juillet, l'Opéra et le port de l'Arsenal. L'opération devrait permettre d'offrir de grands espaces aux usagers (+50 % pour les piétons) ainsi qu'à la végétation, puisqu'une cinquantaine d'arbres sera plantée, "créant un îlot de fraîcheur et des zones d'ombre continues". Afin de réduire le niveau sonore de la circulation automobile, qui contournera désormais la colonne centrale par le seul côté nord, les pavés seront remplacés par du bitume. Seule réelle nouveauté : la création d'une "grande percée" afin d'ouvrir la perspective sur le port de plaisance de la Ville de Paris, situé en contrebas, sur le canal Saint-Martin. Une opération qui fera de la station de la ligne 1 du métro, une passerelle vitrée.

 

Port de l\'Arsenal
Le port de plaisance et la colonne de Juillet © Myrabella - Wikimedia CC

 

Il est prévu qu'une réunion se tienne le 18 décembre avec les habitants, afin de leur présenter le projet conçu par les architectes Bernard Althabegoïty et Annick Bayle et le bureau d'études techniques OGI (*), afin que d'éventuelles dernières remarques puissent être prises en compte. Cette équipe, désignée lauréate en janvier 2017, collabore déjà au réaménagement du centre historique de Vincennes, où elle intervient depuis 2011 pour transformer l'avenue du Château et la rue du Midi. A la Bastille, les travaux devraient débuter au mois d'avril 2018 pour être achevé en juin 2019. Le percement de la perspective vers le port de l'Arsenal et la Seine ne sera effectif que dans un second temps, après cette première phase de piétonisation.

 

Port de l\'Arsenal
Port de l'Arsenal © In Situa

 

(*) OGI, Bernard Althabegoïty et Annick Bayle (architectes), Emma Blanc (paysagiste), Roger Narboni (mise en lumière), Iris Conseil (bureau d'études), Muriel Pagès (experte pistes cyclables), Sonia Lavadinho (BFluid), Ville ouverte (communication) et SNC Lavalin (Smart City).

 

actionclactionfp