La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a fixé les valeurs des coefficients S19 et V19, qui resteront en vigueur pour le premier trimestre de l'année. Ces deux chiffres, déterminés par le bilan des demandes de raccordements aux réseaux électriques de nouvelles installations photovoltaïques, servent à calculer le tarif final d'achat de l'électricité solaire.

Comme tous les trimestres, les tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque ont été revus par la CRE, qui a transmis sa délibération au gouvernement. Les valeurs de deux coefficients S19 et V19, définis par un arrêté du 4 mars 2011, ont été établies suite à la réception du bilan des demandes de raccordements pour des installations solaires, transmises par les gestionnaires de réseaux publics d'électricité (ERDF, EDF SEI…). La Commission précise : "Pour le trimestre d'indice N=19, à savoir du 1er octobre au 31 décembre 2015, une puissance crête cumulée de 25 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration au bâti, et de 115 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration simplifiée au bâti".

 

Une baisse forte pour les intégrées au bâti simplifiées

 

En conséquence de ce volume de nouvelles puissances raccordées, la valeur du coefficient S19 a été fixée à 0,015, tandis que pour le coefficient V19, elle a été fixée à 0,040. Les niveaux de tarifs de l'électricité photovoltaïque vont donc diminuer, pour la période du premier trimestre 2016, de respectivement -1,5 % pour les installations intégrées au bâti et -4 % pour les installations intégrées de manière simplifiée. Le premier type d'installations concerne les petites puissances (moins de 3 kWc et jusqu'à 9 kWc), tandis que le second concerne des puissances plus élevées (moins de 36 kWc jusqu'à 100 kWc).

 

La CRE annonce qu'elle publiera la grille tarifaire "dès que celle-ci aura été transmise par la Direction de l'énergie". Rappelons que le prix d'achat de l'électricité solaire est régulièrement revu à la baisse afin de refléter sa part grandissante dans le mix énergétique français.
actionclactionfp