Alors que l'Union européenne a annoncé la semaine dernière la mise en place d'une taxation sur les panneaux solaires chinois, la menace d'une guerre commerciale entre Bruxelles et Pékin se précise de plus en plus. Mais les Etats-Unis, qui en 2012 ont également pris des mesures douanières contre le dumping des producteurs chinois, ont entamé des pourparlers afin de trouver une sortie de crise honorable et négociée.

La guerre commerciale entre le Vieux Continent et l'Empire du Milieu pourrait-elle être évitée par l'intervention des Etats-Unis ? C'est ce que semble indiquer une source anonyme de l'agence Bloomberg, relayée par le quotidien Les Echos, qui déclare que des négociations auraient été engagées entre l'administration américaine, les autorités chinoises et l'Union européenne afin de trouver une issue à la crise des panneaux solaires. Car la tension est montée d'un cran, le 8 mai dernier, lorsque Bruxelles a annoncé la mise en place d'une taxation de près de 50 % sur les matériels photovoltaïques chinois accusés d'être subventionnés de façon détournée, leur permettant de proposer des tarifs qui faussent la concurrence. Egalement victime de ces procédés, Washington avait déjà érigé des barrières en 2012 en appliquant des droits de douane destinés à freiner les importations à bas coût.

 

Quotas et prix plancher
Mais, quelques jours avant le sommet entre Barack Obama et Xi Jinping en Californie, et face au risque de véritable guerre commerciale qui serait désastreuse pour toutes les économies impliquées, les autorités américaines proposent une solution négociée avec l'instauration de quotas sur les volumes d'exportation chinois et des prix plancher. En contrepartie, les Etats-Unis lèveraient les barrières douanières mises en place l'an dernier. Sous l'impulsion de l'Allemagne, principal partenaire commercial de la Chine, qui semble particulièrement soucieuse d'éviter toute confrontation, l'Union européenne pourrait donc emboîter le pas et proposer des tractations de sortie de crise avant le déclenchement des hostilités. Rappelons que le commerce bilatéral Europe-Chine s'est élevé à 424 milliards d'euros en 2012, mais que le déficit pour l'Union s'est encore creusé pour atteindre près de 95 milliards d'euros. Les équipements photovoltaïques représentent environ 20 milliards d'euros dans la facture.
actionclactionfp