Les taux de crédits sont aujourd'hui particulièrement bas. Une conjoncture qui profite aux prêts immobiliers mais aussi aux crédits accordés aux entreprises. Selon le baromètre publié, ce jeudi, par CréditPro, les banques soutiennent les financements professionnels. Détails.

La baisse des taux de crédits est favorable à de nombreux secteurs : pour les particuliers et leur prêt immobilier mais aussi pour les crédits accordés aux professionnels. Selon les chiffres de la Banque de France pour décembre 2015, les encours de crédits bancaires aux entreprises représentent 871 milliards d'euros dont 374 milliards accordés aux TPE/PME. Dans le détail, les nouveaux crédits accordés aux entreprises de moins de 9 salariés (TPE), portent essentiellement sur l'équipement (13,68 Mds € au 1er semestre 2016). Un montant qui reste stable par rapport au 2e semestre 2015 (13,84 Mds €). Les nouveaux crédits pour la trésorerie ont augmenté, passant de 5,24 Mds € à 7,19 Mds €. En revanche, les crédits immobiliers contractés par les TPE/PME ont chuté à 8,39 Mds € au 1er semestre 2016 contre 11,31 Mds € au second semestre 2016.

 

87% des crédits acceptés

 

Selon les chiffres CrediPro, un réseau de courtiers spécialisés dans le financement professionnel, les taux d'intérêt ont baissé et sont désormais à 1,2% en moyenne au premier semestre 2016 contre 1,5% au semestre précédent. L'étude note également qu'en 2016 le nombre d'accords bancaires est en forte progression (+23%) par rapport à 2015. Au premier semestre 2016, les artisans représentent 4,5% des activités financées, en hausse par rapport à 2015 (3,9%). En revanche, les professions libérales ont été moins financées, passant de 7,5% en 2015 à 3% en 2016. Les PME-TPE ont, quant à elles, sollicitées davantage les banques et sont passées de 9,6% en 2015 à 12,9% en 2016 des activités financées.

 

Autre bonne nouvelle pour les professionnels, l'observatoire CrediPro révèle que le délai d'obtention d'accord bancaire s'est réduit. En 2016, il a baissé de 4 jours, passant de 42 jours en 2015 à 38 en 2016. A l'inverse, le réseau de courtiers précise que le délai s'est allongé pour les crédits immobiliers aux particuliers (de 35 à 45 jours), probablement en raison de la forte demande. Enfin, CrediPro souligne que les taux d'acceptation sont en hausse de 2% pour s'établir à 87% en 2016. Charles Marinakis, Président de CrediPro, explique : "il n'y a pas de réticences des banques à financer des projets mais elles sont exigeantes sur la qualité des projets".
actionclactionfp