Algo Paint a terminé une levée de près d'un demi-million d'euros grâce à une opération de financement participatif. Grâce à ces fonds, l'entreprise bretonne souhaite accélérer son développement. Détails.

Après s'être affranchie des composants issus de la pétrochimie, en leur substituant des composés organiques issus de la biomasse algale, la société Algo Paint s'affranchit maintenant des organismes financiers. Elle vient en effet de lever 450.000 euros uniquement en "equity crowdfunding", c'est-à-dire en financement participatif, sur la plateforme WiSeed. En tout, la holding WiCap Algo, regroupant les 376 micro-actionnaires ayant apporté des fonds, représentera 24,3 % du capital de la petite entreprise rennaise.

 

Elodie Manthé, responsable chez WiSeed, explique : "Le projet Algo Paint s'est construit dans une logique collaborative avec l'appui de laboratoires et de centres de recherche. Cette belle levée en crowdfunding apporte bien plus que des fonds aux dirigeants : c'est tout un écosystème de clients et de prescripteurs qui se fédère autour d'Algo Paint et de sa volonté de rendre nos habitats plus sains".

 

La peinture, bio-sourcée, valorise des matières premières du littoral breton et n'émet pas de polluant. Sans solvant, elle assure une meilleure qualité de l'air intérieur dans les bâtiments. La société, émanation de Felor, un acteur français du monde de la peinture, ambitionne de devenir un acteur majeur des produits à faible empreinte environnementale en France, mais également à l'international. Elle vise trois segments de marché : le grand public et les grandes surfaces de bricolage, les professionnels, et les négoces de matériaux écologiques.
actionclactionfp