DIAPORAMA. Pour sa deuxième édition, l'Arvha, association de loi 1901 pour la recherche sur la Ville et l'Habitat, a décerné ce lundi 15 décembre, le prix de la femme architecte de l'année. Celui-ci revient à Manuelle Gautrand, qui a notamment réalisé la cité des Affaires de Saint-Etienne, le Showroom Citroën sur les Champs-Elysées ou encore la Gaîté Lyrique. Découvrez le palmarès dans son intégralité.

Valoriser et récompenser le travail des femmes architectes : tels sont les deux principaux objectifs des prix de femmes architectes lancés en juin 2013 par l'Arvha - association loi 1901 pour la recherche sur la Ville et l'Habitat. Bien sûr, l'idée est également d'encourager la parité dans la profession, notamment en incitant les jeunes femmes architectes à s'inspirer des modèles féminins existants.

 

L'édition précédente a vu le couronnement d'Odile Decq, cette année, c'est Manuelle Gautrand qui remporte le prix de la "Femme architecte 2014". Son trophée lui a été remis par Agnès Vince, directrice chargée de l'architecture, adjointe au directeur général des patrimoines, au ministère de la Culture et de la Communication et Odile Decq. Celle-ci a d'ailleurs déclaré : "J'espère que les femmes seront plus nombreuses plus tard. C'est pour cela que le prix est fondamental".

Un goût du pliage et du graphisme

Ayant ouvert son agence en 1991, Manuelle Gautrand a notamment réalisé la Cité des Affaires de Saint-Etienne, le showroom C42 de Citroën situé sur les Champs Elysées, la Gaîté Lyrique à Paris, le Lam à Lille (musée d'art contemporain), et l'immeuble Origami à Paris. Connue pour son goût du pliage, elle n'hésite pas à imposer sa touche graphique dans ses réalisations qui sont aussi diverses que des immeubles de logements et des bâtiments administratifs, commerciaux ou culturels. "Je suis très honorée de recevoir ce prix. Dans ce prix, je retiendrai surtout le mot 'architecte' car je ne suis pas extrêmement féministe. Je défends avant tout l'architecture", a déclaré la grande lauréate au cours de la cérémonie. Avant d'ajouter : "Je voudrai que ce prix encourage toutes les femmes architectes. Je dédie ainsi ce prix aux jeunes femmes architectes qui hésitent, en espérant avoir plus de consoeurs dans le futur. Cela me ferait plaisir".

 

Outre Manuelle Gautrand, Maryam Ashford Brown a été distinguée dans la catégorie œuvre originale pour son siège social Weleda, à Bâle, en Suisse. Le prix "Jeune femme architecte" a été décroché par Agnès et Agnès Architecture. Enfin, deux mentions complètent le palmarès, celle attribuée à Christiane Schmuckle Mollard et celle Renée Gailhoustet.

 

Au total, les candidates ont été en nombre de 106 et ont présenté 451 projets.

 

Découvrez en pages suivantes, les lauréates et leurs réalisations
actionclactionfp