Les secteurs économiques liés à l'investissement des entreprises confirment la progression de leur chiffre d'affaires sur la première moitié de l'année, qu'il s'agisse d'outillages, de matériels de BTP/manutention ou de moteurs industriels. Des perspectives encourageantes à confirmer, selon la Ficime.

Alain Rosaz, récemment réélu à la tête de la Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l'électronique (Ficime) qui regroupe pas moins de 12 syndicats d'importateurs et distributeurs, a des raisons d'être satisfait. Selon le baromètre du 1er semestre de l'année 2017, ses adhérents ont constaté une "nette reprise de l'activité des secteurs liés à l'investissement". "Ils ont tous progressé au cours de ce semestre, parfois fortement", annonce la fédération, qui poursuit : "En moyenne, le chiffre d'affaires ressort en hausse de +8,5 %".

 

Il ressort que l'investissement des entreprises a été élevé, en dépit de la fin du dispositif de suramortissement au mois d'avril, favorisé par des taux d'intérêt toujours bas, une amélioration des marges, la poursuite du crédit d'impôt (CICE) et par des perspectives de croissance encourageantes, en particulier dans le bâtiment. Ce secteur des matériels de BTP et de manutention en particulier a fortement progressé en valeur au cours de six premiers mois de l'année (+22 %). Celui de l'outillage électroportatif professionnel a également profité de l'embellie (+7 %), tout comme le marché des espaces verts (+7,5 %), également porté par une météo clémente. Les moteurs industriels (+9 %) et l'électronique professionnelle (+10 %) ont aussi bénéficié de la reprise.

 

De bonnes perspectives pour le 2e semestre

 

Pour la deuxième moitié de l'année, les perspectives restent bonnes, avec une croissance espérée de +4,5 % sur le 2e semestre. La Ficime note : "Les commandes sont anticipées en hausse pour 6 entreprises sur 10, ainsi que les effectifs pour 4 entreprises sur 10 (stable pour plus de la moitié d'entre elles)". Plus en détail, les matériels de BTP/manutention devraient encore voir leur chiffre d'affaires croître (+9 %), avec un fort niveau de prises de commandes. L'activité de l'outillage électroportatif et des espaces verts se portera bien lui aussi (+5,5 %), "avec un carnet de commandes orienté positivement pour 7 entreprises sur 10". Les moteurs industriels anticipent également une hausse (+7 %) tandis que les entreprises liées à l'électronique pro verront leur croissance commencer à ralentir (+3 % et +2 % pour le reconditionnement informatique). Alain Rosaz, le président de la Ficime, analyse : "Notre secteur témoigne de la reprise et de la tendance porteuse de l'économie et des espoirs de poursuite de cette dynamique dans presque tous les domaines liés à l'investissement des entreprises. Si des mesures viennent soutenir l'activité (CICE, suramortissement Macron, fini en avril dernier), c'est bien un mouvement de fond auquel on assiste et qu'il faut soutenir".

 

Alain Rosaz reparti pour un 3e mandat triennal
Alain Rosaz
Alain Rosaz © Ficime

L'assemblée générale du 15 juin 2017 a réélu à l'unanimité Alain Rosaz, pour un troisième mandat de trois ans. L'intéressé est lui-même membre titulaire de l'assemblée générale du Medef, vice-président d'Euro-Commerce, trésorier du Conseil du Commerce de France, membre du bureau exécutif de la Confédération du commerce de Gros & International (CGI).
Les membres du comité exécutif de la Ficime ont également été reconduits : Olivier Humbaire (président du Secimavi) au poste de 1er vice-président, Françoise Rausch (JCB) au poste de vice-présidente trésorière, Norbert Haté (Mettler-Toledo), Laurent Mitais (Also France), Jean-Marie Osdoit (Volvo CE), Alexandre Thorn (Stihl) et Jean Perrière.
actionclactionfp