Le Gouvernement vient d'inviter les groupes de BTP à participer à l'effort de reconstruction à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, dévastés après le passage de l'ouragan Irma. Certaines fédérations et organisations professionnelles du secteur sont déjà sur les rangs.

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Benjamin Griveaux, a appelé lundi les grands groupes du BTP à participer à la reconstruction à Saint-Martin et Saint-Barthélemy dévastées par l'ouragan meurtrier Irma. "Je souhaite faire un appel à l'ensemble des grandes entreprises et nous les mobiliserons", a déclaré le secrétaire d'Etat au micro de France Inter.

 

Parmi les acteurs du secteur du BTP, "chacun, s'il peut prendre sa part, devra le faire dans le cadre de ce plan de reconstruction" annoncé mercredi par le président Emmanuel Macron et qui sera financé par "un fonds d'urgence" dont le montant reste à définir, a-t-il ajouté.

 

Des professionnels du BTP veulent apporter leur aide aux sinistrés

 

Les professionnels de l'artisanat et du BTP sont sur le pont depuis plusieurs jours pour contribuer à l'effort général. "Je suis en contact avec les présidents de la Capeb et de la Fédération française du bâtiment pour intervenir sur de l'appui logistique à la reconstruction, avec l'aide des artisans du bâtiment et en parfaite coordination avec les services de l'Etat. Nous mobiliserons toutes les expertises disponibles et nécessaires au sein de nos réseaux", indique ainsi Bernard Stalter, président de l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), dans un communiqué de presse.

 

La Fédération française du bâtiment (FFB), de son côté, participe depuis jeudi à des réunions, notamment sous l'impulsion de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires. "Nous réalisons un appel aux dons, et nous nous organisons pour que la fédération débloque des fonds", nous explique une porte-parole de la FFB. "Nous avons également reçu des coups de fil de la part d'adhérents qui souhaitent apporter leur aide aux sinistrés." L'action de l'organisation sera centralisée au sein de l'antenne guadeloupéenne de la FFB.

 

Une initiative lancée par la CMA de Seine-Saint-Denis

 

Certaines de ces initiatives n'ont pas échappé, d'ailleurs, à Benjamin Griveaux, qui a salué l'initiative des "artisans du coeur" organisée par la chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-Saint-Denis, qui prévoit d'"emmener une centaines d'artisans bénévoles pour aller faire les réparations du quotidien" sur place. Sur la proposition d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion en amont de la catastrophe, lancée par le chef de file des Insoumis (opposition) Jean-Luc Mélenchon, le gouvernement n'a "rien à craindre de cette enquête parlementaire", selon lui.

 

"Moins de 14h avant l'impact, évacuer 80.000 personnes, qui pense sérieusement que c'était même envisageable?", a-t-il questionné. Irma a fait au moins dix morts et sept disparus dans les îles françaises, quatre dans la partie néerlandaise, selon le dernier bilan. Un premier coût des dommages a été évalué samedi à 1,2 milliard d'euros par la Caisse centrale de réassurance. Le président Emmanuel Macron s'envolera lundi soir pour l'île de Saint-Martin où il restera jusqu'à mardi.
actionclactionfp