La 43e WorldSkills Competition vient de se terminer à São Paulo, rassemblant 59 pays participants. L'équipe de France des Métiers, composée de 45 jeunes filles et garçons, a brillé en récoltant pas moins de 9 médailles dont 2 en or. Une moisson supérieure à celle de la précédente édition, en 2013, dont le pôle BTP est le grand pourvoyeur avec 5 breloques. Découvrez le palmarès.

Batiactu avait assisté à la sélection des membres de l'équipe de France des métiers, lors des finales nationales de Strasbourg au mois de mars 2015. Quarante-cinq jeunes filles et garçons, âgés de 18 à 22 ans, qui ont donc participé avec ferveur à la 43e WorldSkills Competition qui s'est tenue à la mi-août à São Paulo, au Brésil. Ces apprentis ont ardemment défendu les couleurs françaises face à 1.200 autres jeunes venus d'une soixantaine de pays, et devant des dizaines de milliers de spectateurs réunis au gymnase Ibirapuera, dont 450 supporters venus de France. Et la récolte a été bonne, comme le précise Michel Guisembert, le président de WorldSkills France : "Avec neuf médailles (deux d'or, quatre d'argent et trois de bronze), ainsi que 18 médaillons d'excellence, la France améliore son palmarès de WorldSkills Leipzig 2013, d'une médaille et de deux médaillons. Au total, 27 métiers sur les 40 dans lesquels nous concourions ont été récompensés, soit presque les trois quarts".

Le pôle BTP rafle la mise

A lui seul, le pôle BTP a remporté cinq médailles et quatre médaillons d'excellence, ces derniers étant attribués aux candidats ayant manqué de peu la troisième marche du podium international. Les deux médailles d'or françaises ont notamment été ramenées par des jeunes formés au sein du réseau de l'apprentissage BTP : Thomas Landreau, inscrit à l'épreuve de carrelage et formé au CFA Loire-Atlantique, et Baptiste Gabiot, inscrit en peinture et décoration, qui suit des formations dans les CFA Saône-et-Loire et Côte-d'Or. En menuiserie, Clément Vicard rapporte une médaille d'argent, tandis qu'en charpente, Axel Mellerin rentre du Brésil avec une médaille de bronze. Enfin, Raphaël Paugois, repart lui aussi avec une médaille de bronze dans l'épreuve de plomberie-chauffage. Les médaillons d'excellence ont été attribués par les jurys à Jimmy Delamarche (installation électrique), Romain Groult (maçonnerie), Anthony Da Costa (plâtrerie et construction sèche) et Brayan Berger (taille de pierre). A noter que Bastien Le Naour, inscrit en maintenance des matériels, une épreuve de démonstration cette année, a également remporté une médaille d'argent.

Déjà tourné vers Abu Dhabi en 2017

Michel Guisembert poursuit : "Sans vouloir, pour le moment, entrer dans l'analyse des performances métier par métier, nous pouvons déjà dire que la sélection et la préparation de nos jeunes candidats sont, dans la plupart des métiers que nous présentons, totalement en phase avec les exigences du concours international. Ce qui nous reste maintenant à faire est de soutenir les métiers dans lesquels notre marge de progression reste importante". Organisée tous les deux ans, la compétition internationale des WorldSkills, se tiendra à Abu Dhabi en octobre 2017. Avis aux jeunes en formation professionnelle, les sélections régionales seront organisées entre janvier et octobre 2016 par les Conseils régionaux en partenariat avec les organismes professionnels et les établissements d'enseignement et de formation professionnelle sur tout le territoire. Les finales nationales auront lieu à Bordeaux au mois de mars 2017.

 

Les Olympiades des Métiers 2019 ne se tiendront pas à Paris :
L'assemblée générale de WorldSkills International, réunie en marge de la compétition à São Paulo a finalement désigné la ville de Kazan, en Russie, pour l'organisation de l'édition 2019. Paris termine deuxième, avec 26 voix contre 31 à la cité russe, devant Charleroi, qui n'a recueilli que 5 votes. Une déception donc pour la délégation française, emmenée par Michel Guisembert. Le président de WorldSkills France préfère toutefois positiver : "WorldSkills Paris 2019 a été un projet rassemblant tous les acteurs économiques, sociaux et politiques de notre pays, et tous ceux qui œuvrent en faveur de la formation professionnelle et les métiers qui se sont mobilisés pour notre cause. Cet engouement national unique restera, bien au-delà de la candidature, un élément important pour l'avenir des jeunes".

actionclactionfp