PRESSE. Le déploiement du nouveau modèle de kiosques à journaux a commencé dans la capitale. L'un des premiers a été inauguré, sur le boulevard d'Ornano dans le XVIIIème arrondissement de Paris, ce 11 avril 2018.

Le premier modèle des kiosques à journaux "nouvelle génération" a été inauguré le 11 avril 2018, à Paris, en présence de la maire, Anne Hidalgo. Le début d'un programme de renouvellement d'envergure. En effet, 360 kiosques vont être déployés d'ici à juin 2019, à raison de 20 à 25 installés chaque mois, et ce, malgré les contestations des défenseurs du patrimoine.

 

Fait de métal, d'aluminium et de verres recyclables, ces nouveaux espaces sont "plus spacieux, plus confortables, mieux isolés et plus simples à ouvrir et à fermer", indique la mairie. De ce fait, ils ouvrent de nouvelles possibilités de services pour les clients : vente de billets, de boissons, de souvenirs ou encore la présence de prises de rechargement. Le nouveau modèle garde la même emprise au sol que les anciens, comme ceux imaginé par Gabriel Davioud en 1857. En revanche, il permet aux clients d'entrer dans le nouvel espace de 16 m², ouvert et éclairé au LED pour réduire la consommation d'énergie. Pour Anne Hidalgo, "le kiosque reste une référence patrimoniale de l'histoire de Paris, mais d'un Paris qui s'inscrit dans l'avenir". Mais tous les anciens ne disparaîtront pas du paysage, puisque 49 d'entre eux vont être rénovés pour de nouveaux usages encore indéterminés.

 

Un investissement coûteux en "soutien à la presse"

 

Jean-Charles Decaux, co-directeur général de JCDecaux, dont la filiale Mediakiosk gère les kiosques parisiens, affirme que ces derniers "ont un rôle de plus en plus pivot dans un modèle économique qui change et face à la baisse du nombre de magasins de journaux". La moitié des quotidiens à Paris sont en effet vendus en kiosque.

 

Le coût du renouvellement s'élève à 52,4 M€, tout à la charge de Mediakiosk. Durant le remplacement, qui dure environ 20 jours, le kiosquier recevra son manque à gagner de la part de la Ville de Paris en plus de l'aide annuelle versée depuis 2016, pour un montant global de 1,85 M€.

 



actionclactionfp