Les médiateurs nommés dans le cadre du projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes effectueront un point d'étape dans les jours à venir.

Les médiateurs nommés par le gouvernement pour plancher sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui doivent rendre leurs conclusions à la fin de l'année, feront un point d'avancement "la semaine prochaine", a dit mardi 19 septembre la ministre des Transports, Elisabeth Borne. "Je pense que les experts feront un point la semaine prochaine avec les acteurs qu'ils ont eu l'occasion de rencontrer dans le territoire. Ca n'est pas un point d'étape de leur mission, mais c'est un point d'avancement", a déclaré à la presse la ministre.

 

Un aéroport qui aurait dû être inauguré en 2017

 

Le gouvernement a annoncé début juillet une "pause" dans les projets d'infrastructures de transports, alors que 10 milliards d'euros manquent dans les cinq prochaines années pour honorer les promesses faites par les précédents gouvernements. Notre-Dame-des-Landes ne fait pas partie de ces projets mis en pause, "parce qu'il y a une mission d'experts qui est en cours, et qui doit nous rendre ses conclusions au mois de décembre", a souligné Elisabeth Borne.

 

Voulue par le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, la mission confiée le 1er juin pour six mois à trois médiateurs doit permettre au gouvernement de prendre une décision "claire" et "assumée" sur le projet d'aéroport, déclaré d'utilité publique en 2008 et qui aurait dû initialement être inauguré en 2017.
actionclactionfp