Le second bâtiment, dont la pierre "connectée" a été posée ce 11 février 2016 et encore codé "X-Pôle" (son nom sera mis au vote auprès des employés), sera entièrement dédié aux applications basse tension. L'édifice de 26.000 m² accueillera environ 1.500 personnes à partir de la rentrée 2018. Sa conception a été confiée à Groupe-6 qui l'a imaginé "comme le siège d'une start-up californienne". Denis Bouvier, l'architecte en charge du projet, explique : "Le bâtiment a un rapport très fort à l'avenue des Martyrs, le centre de gravité du quartier. La façade de ce côté est classique, tandis que de l'autre côté, elle s'ouvre sur le paysage. Un escalier vient la zébrer sur 300 mètres de long et relier les différents plots qui se dressent face au relief, tout proche". La notice architecturale précise : "Sa volumétrie est rigoureuse et tramée, habillée d'un revêtement en aluminium anodisé d'aspect bronze : quatre volumes sont posés en équerre le long de l'avenue".

 

Olivier Cottet, directeur marketing des programmes de recherche sur l'énergie chez Schneider Electric, détaille les aspects de performance énergétique du futur bâtiment : "Il sera situé au sommet de la performance, et constituera un symbole de nos ambitions. (…) Ce sera un bâtiment à énergie positive 'vraie' avec une consommation cible de moins de 37 kWh/m²/an (énergie finale). L'utilisation des renouvelables sera optimisée grâce à un stockage de l'énergie piloté. Les consommations seront plus qu'intégralement compensées par 4.000 m² de photovoltaïque en toiture, plus deux éoliennes urbaines et un arbre à vent dans le parc. La production atteindra les 970 MWh annuels. Et le bâtiment intégrera également des fonctions de flexibilité énergétique". Concrètement, le programme s'appuie sur les conclusions du projet "Homes" de Schneider Electric et sera Smart Grid Ready, avec quatre modes de pilotage différents : il pourra revendre l'intégralité de sa production électrique, se mettre en autoconsommation partielle avec revente du surplus, en mode d'autoconsommation maximisée ou enfin passer en totale autonomie énergétique. Et la flexibilité fera de lui un bâtiment obéissant aux demandes de confort de ses occupants, plutôt qu'intelligent. Ainsi, ce seront les collaborateurs qui auront la main sur les commandes tant qu'ils sont dans une pièce, qui rentrera en mode automate dès qu'ils l'auront quittée. A l'échelle du quartier, "X-Pôle" pourra s'effacer grâce au pilotage des charges, aux batteries de stockage et à son inertie thermique.
actioncl