FEUILLE DE ROUTE. Dans une lettre de mission, Nicolas Hulot reconnaît le rôle et l'action du Plan Bâtiment durable (PDB) dans la mobilisation des acteurs du bâtiments en faveur de la transition énergétique. Pour cela, le PDB et son président sont reconduits pendant la durée du quinquennat.

Lancé en 2009, le Plan bâtiment durable a encore de beaux jours devant lui. Dans une lettre de missions, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonce la reconduction de Philippe Pelletier à la tête de l'entité. Le ministre salue les actions engagées par le Plan et son rôle "reconnu dans la mobilisation des parties prenantes des filières du bâtiment et de l'immobilier" qui a permis "de faire progresser la transition énergétique du secteur et l'émergence de dispositifs partagés".

 

Un "acquis indispensable" que Nicolas Hulot demande au président du Plan de "mettre au service de la nouvelle séquence qui s'ouvre". Il lui demande ainsi d'amplifier les "efforts de mobilisation de l'ensemble de la filière et d'accompagner particulièrement les mutations des segments tertiaires et résidentiels, publics et privés, du parc bâti".

 

Un rôle de promotion essentiel

 

Nicolas Hulot fixe donc les missions suivantes : "promouvoir la politique gouvernementale en matière d'efficacité énergétique et la pédagogie à l'égard des professionnels", promouvoir également "les retours d'expériences et la réflexion prospective sur la mutation du secteur du bâtiment, de l'immobilier et de la ville", explorer "de nouvelles tendances" pour "susciter des innovations" et "faire "évoluer les dispositifs publics et privés de mise en œuvre".

 

Le Plan Bâtiment durable devra ainsi "articuler au mieux" son action avec celle des deux animateurs du plan de rénovation énergétique des bâtiments, désignés fin décembre 2017. Il devra enfin travailler en "étroite relation avec le conseil Supérieur de la Construction et de l'Efficacité Energétique (CSCEE).

 

Dans un communiqué, daté du 9 janvier 2018, Philippe Pelletier s'est félicité de "ces encouragements" qui viennent "saluer une dynamique collective et volontaire de plusieurs milliers d'acteurs". Il rappelle que cette "mobilisation singulière a déjà permis de nombreux progrès : la nouvelle feuille de route gouvernementale nous invite à amplifier encore davantage notre action, et je m'en réjouis".

actionclactionfp