Ce 1er juin, tous les produits chimiques, substances et mélanges, doivent présenter un étiquetage conforme au règlement européen "Classification, Labelling, Packaging". Les fiches de données de sécurité afficheront désormais des pictogrammes et mentions de danger. L'INRS publie à cette occasion différents supports d'information.

Exit les petits panneaux carrés jaune et noir, bienvenue aux nouveaux pictogrammes en losange blanc encadrés de rouge ! L'étiquetage des produits chimiques évolue ce lundi 1er juin 2015 et l'ensemble des substances et mélanges doivent désormais présenter une étiquette de danger conforme au règlement CLP (Classification, Labelling, Packaging). Ce dernier définit les dangers et les répartit en 28 classes modifiées par rapport à la classification antérieure. Attention, il s'applique à la plupart des produits chimiques mais pas aux matières radioactives ni aux déchets.

Produit comburant ou inflammable ?

Le changement concerne donc les fabricants et revendeurs de produits, mais également les utilisateurs finaux. Conscient des possibilités d'erreurs et de mauvaise interprétation qui en découlent, l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a choisi d'éditer un ensemble de supports d'information afin d'aider les professionnels à comprendre et mettre en œuvre cette mutation. Pas moins de sept types de média sont disponibles : affiches, dépliants, brochures, dossiers, vidéos, outils et site Internet dédié. Ils sensibilisent à la nouvelle réglementation, décryptent les pictogrammes et fournissent des kits d'étiquettes.

 

Les neuf nouveaux symboles de danger, dont certains restent assez proches des originaux, sont même détaillés sur "www.9pictos.com" à l'aide d'un quiz aux réponses amusantes. On apprend ainsi que l'espèce de batte de cricket (ou de bouteille de Bordeaux ?) inclinée représente en fait un récipient de gaz sous pression qu'il convient donc de manipuler avec précaution. De même, le grand point d'exclamation identifie les produits irritants, allergiques, voire toxiques à forte dose ou ceux qui détruisent l'ozone. A noter que la tête de mort qui surmonte toujours des tibias croisés adopte maintenant une forme aplatie, anatomiquement… étrange. Mais cet icône symbolise toujours les poisons rapides, dangereux même à faible dose. La présence de ces nouveaux pictogrammes doit donc être l'occasion de redoubler de vigilance dans le stockage et la manipulation des substances chimiques.
actionclactionfp