Légère et rigide, étanche à l'air et stable dans le temps, la mousse expansive polyisocyanurate projetée sur les parois, présente différentes caractéristiques intéressantes pour assurer rapidement l'isolation des bâtiments. Exemple sur un chantier de grandes dimensions, mené par Durabilis Isolation et Icynene.

Pour isoler rapidement un grand bâtiment de stockage et de conditionnement de plus de 4.000 m², l'entreprise Interforum a choisi l'isolation projetée. L'objectif était d'améliorer les conditions de travail des salariés - été comme hiver - et de réduire les dépenses énergétiques. Cependant, l'activité de la société, qui assure la diffusion et la distribution de livres, imposait un certain nombre de précautions face au risque d'incendie et à la facilité de mise en œuvre du produit. L'entreprise s'est tournée vers Durabilis Isolation, un applicateur agréé du procédé d'isolation Icynene, qui met en œuvre la mousse de polyisocyanurate (PIR) par projection.

Une garantie dans le temps

Alain Lombard, directeur général de PAN Consulting et contact pour Icynene sur les marchés européens, explique : "Le produit est plus léger que le polyuréthane (PU) et il n'y a pas de gaz d'expansion, seulement un dégagement de vapeur d'eau. Pour les performances elles sont sensiblement identiques avec le PU, à un ou deux millimètres d'épaisseur près pour atteindre les même valeurs". Chimiquement, le produit provient d'une réaction à chaud (55 °C) entre de l'isocyanate et une résine. Il en résulte une mousse souple, à cellules ouvertes, qui incorpore 99 % d'air et seulement 1 % de matière sèche. Quelques minutes après son application, elle affiche un lambda de 0,0355, avec quelques variations suivant l'expansion obtenue et le savoir-faire de l'applicateur. "Ce lambda ne varie pas dans le temps, le produit est garanti 25 ans car il ne se dégrade pas et ne se tasse pas. Et il est étanche à l'air et n'absorbe pas l'eau", précise Alain Lombard. Face au polyuréthane, le polyisocyanurate affiche d'autres arguments : l'expansion en base aqueuse ne dégage aucun gaz, et durant toute sa durée de vie, la mousse ne dégage aucun composé organique volatil, ni aucune odeur. Quant à sa tenue face aux flammes, le PIR s'avère être auto-extinguible, et ne propage pas l'incendie.

 

Découvrez le chantier en images dans les pages suivantes.
actionclactionfp