CHANTIER. Créé en 1910, l'hôtel Lutetia est en pleine réhabilitation du (sous) sol au plafond. Eiffage Construction y réalise actuellement des travaux de gros œuvre pour créer sous le bâtiment existant deux niveaux supplémentaires et rénover toute la structure de l'immeuble. Particularité du chantier : l'utilisation de micro-pieux et d'un béton allégé. Visite.

Fermé depuis 2014, l'hôtel Lutetia est en train d'être totalement réhabilité. Construit en plusieurs étapes à partir de 1910, le bâtiment racheté en 2010 par le groupe Alrov, n'avait pas bougé depuis. Le groupe immobilier a donc décidé de lui offrir une nouvelle jeunesse et a choisi Eiffage Construction pour mener les travaux de gros œuvre en infrastructure et en superstructure. La conception intérieure revient au cabinet Wilmotte & Associés Architectes. L'objectif étant de creuser deux niveaux de sous-sol supplémentaires sous l'hôtel, donc de consolider la structure, et de réhabiliter l'ensemble des étages de l'hôtel, excepté les trois salons classés du Lutetia, protégés pendant les travaux.

 

"Il s'agit d'un chantier majeur, unique mais très technique", nous a expliqué lors d'une visite de chantier, Florent Bonnet, directeur d'exploitation pour tous les travaux de réhabilitation chez Eiffage. En effet, le groupe de BTP doit faire face à des contraintes particulières. Tout d'abord, les immeubles mitoyens et le quartier touristique où se situe l'hôtel. Puis, l'accès restreint au chantier, avec une seule entrée et sortie pour tous les engins et les approvisionnements au lieu de deux ou trois habituellement, note Florent Bonnet. Autre contrainte enfin, le bâtiment est entièrement protégé par une bâche pour éviter que la structure ne se dégrade, ce qui complique l'approvisionnement des matériaux et l'accès aux différents étages de l'immeuble.
actionclactionfp