Au début du XXe siècle, deux sociétés se partagent le métro parisien. Les lignes 1 à 10 appartiennent à la CMP (Compagnie chemin de fer métropolitain de Paris, qui deviendra plus tard la RATP). Les lignes 12 et 13 (la 11 n'existe pas encore), qui traversent Paris du nord au sud, sont exploitées par la compagnie Nord-Sud. On retrouve les initiales de cette société dans les couloirs des stations qu'elle exploitait alors.
actioncl