Dans la branche du bâtiment, réputée pour être masculine, les incontournables clichés ont la vie dure. Et pourtant, Agnès Manuel de Condinguy, maître d'oeuvre et coordinatrice de travaux à Eguilles (Bouches-du-Rhône), fait figure d'exception à l'issue de 20 ans d'expérience dans le domaine de la construction. Découverte de ses missions : maîtrise d'œuvre d'exécution (MOex) et de Direction de l'Exécution du ou des contrats de travaux (DET).

Ouvrières, techniciennes, ingénieures, conductrices de travaux, chargées d'affaires....et même chefs d'entreprise ! En 2016, les femmes dans le bâtiment sont présentes dans les 32 métiers du bâtiment, à tous les niveaux de responsabilité. C'est le cas d'Agnès Manuel de Condinguy, maître d'oeuvre et coordinatrice de travaux à Eguilles (Bouches-du-Rhône).

 

Justement, durant toute sa carrière, elle s'est forgée une solide expérience en tant que "maître d'oeuvre bâtiment pour quatre bureaux d'études de la région Provence-Alpes Côte-d'Azur, oscillant entre 2 et 3 personnes, jusqu'à 30.000 salariés." En l'occurrence au sein de l'entité de Sud Equip du bureau Ginger Structure, basé à Aix-en-Provence (Ndlr : 30 salariés).

 

"Après une formation de base technique (Bac F3), que j'ai complétée en suivant des études à l'IAE d'Aix-en-Provence en gestion d'entreprise et une formation technique à l'Ecole nationale supérieure d'architecture à Marseille (ENSAM), sur un sujet précis : celui de Qualité environnementale du projet architectural et urbain en régions méditerranéennes, j'ai pu démarrer dans la profession de maître d'œuvre", nous explique, mardi 18 octobre 2016, Agnès Manuel de Condinguy. Avant de préciser que ses études à l'Ensam lui ont beaucoup appris "sur la façon d'appliquer la notion thermique, notamment dans le Sud de la France."

 

"La liberté d'entreprendre"

 

Agnès Manuel de Condinguy a créé, il y a trois ans, l'entreprise, AMC France, spécialisée dans les métiers de maître d'oeuvre et de Direction de l'Exécution du ou des contrats de travaux (DET) dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Ce sont en l'occurrence des projets de construction ou de rénovation de maisons individuelles, nous glisse-t-elle. Cela m'a donné la liberté d'entreprendre."

 

Elle collabore ainsi avec les promoteurs, les architectes (pour la partie suivi de chantiers), les bailleurs sociaux, les constructeurs, les mairies, les grandes structures avec un patrimoine immobilier (EDF, SNCF, La Poste…) en leur proposant une prestation complète ou partielle, qui couvre l'étude du projet -coordination avec les architectes et les bureaux d'études spécialisés pour rédiger un dossier le plus précis possible- ; les contrats de marchés -analyse et négociation avec les entreprises ; la rédaction des documents écrits et signatures et enfin les travaux. Cela se traduit par le suivi, la coordination, le planning, la réception, la levée de réserves et enfin la gestion budgétaire.

 

Mon métier ? Gérer, programmer et enfin anticiper les différentes phases d'un projet jusqu'à sa livraison

 

Justement en quoi consiste la mission de maîtrise d'œuvre d'exécution (MOex) ou Direction des Travaux (DET) ? "Dans ma propre TPE, je suis l'étape de réalisation, car mon métier consiste à gérer, à programmer, à anticiper les différentes phases d'un projet jusqu'à sa livraison, en m'assurant qu'elles se déroulent dans les règles de l'art tout en respectant la réglementation, le budget et le délai imparti", explique Agnès Manuel de Condinguy.

 

En clair, le maître d'œuvre d'exécution "s'assure que les travaux sont réalisés en respectant les plans, les matériaux et les mises en œuvres réglementaires."

 

Cette mission comprend les points suivants : le suivi et la direction des travaux le contrôle de la qualité des travaux ; la gestion financière du chantier ; l'assistance au maître d'ouvrage jusqu'à la réception et la levée de toutes les réserves ; la vérification des mémoires définitifs (DGD) des entreprises ; la collecte et la vérification des Dossiers des ouvrages exécutés (DOE) ; l'assistance en vue de l'obtention du certificat de conformité et enfin l'assistance durant l'année de parfait achèvement.

 

Photomontages, plans 3D, études de colorimétrie

 

Par ailleurs, cette maître d'œuvre, maîtrise parfaitement les enjeux et les attentes de ses clients : "Dans la mesure où chaque projet est différent, j'accorde beaucoup d'importance à la phase d'étude et de préparation des travaux, notamment en utilisant des outils tels que les photomontages, les plans 3D, les études de colorimétrie."

 

Et enfin, interrogée sur la féminisation dans le secteur du bâtiment, Agnès Manuel de Condinguy ne mâche pas ses mots : "Il y a de plus en plus de femmes dans le bâtiment, et heureusement ! Je trouve que nous apportons plus de rigueur en matière d'organisation, d'anticipation. (…) Lorsque j'ai été recrutée, un employeur m'avait dit à diplôme égal, je préfère une femme qu'un homme !" Les incontournables clichés évoluent donc dans le bon sens.

 

Le secteur du bâtiment, une opportunité pour les femmes ?

 

Alors que la féminisation se précise dans le domaine de la maîtrise d'œuvre ; l'effectif féminin salarié du bâtiment a bondi dans le secteur de l'artisanat, en l'occurrence de 8% entre 2007 et 2013, passant de 133.998 à 144.271, selon les chiffres clés 2015 de la Capeb. Qui complète : 11.2% des salariés du bâtiment sont des femmes en 2013. On les retrouve encore en majorité dans les métiers administratifs : 79% d'ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise), 11% d'ingénieurs et assimilés cadres, 7% d'ouvriers d'exécution positions 1 et 2, 2% d'ouvriers professionnels et compagnons professionnels position 1, 1% compagnons professionnels position 2 et maîtres ouvriers ou chefs d'équipe positions 1 et 2.

 

Du côté de la Fédération française du bâtiment, c'est évidemment l'entrepreneuriat que l'on met en avant. Ainsi, une entreprise sur deux est dirigée ou co-dirigée par des femmes, alors que 4% des indépendants et des dirigeants salariés de la construction sont des femmes. La FFB note également que d'"ici à 10 ans, 30% des entreprises du bâtiment seront à reprendre, soit une réelle opportunité pour les futures dirigeantes."
actionclactionfp