Situé, dans une cour intérieure, l'ouvrage répond point par point aux exigences des monuments historiques : "Ne pas être visible du toit de la cathédrale, être démontable et peu invasif sur le bâti ancien pour retrouver l'état d'origine et ne pas créer de confusion entre les différents éléments du patrimoine", argumente l'agence Ballast Architectes. Au final, il s'agit d'un ouvrage en acier de teinte ocre et de texture grainée, posé comme une sculpture, un objet insolite et qui vient dialoguer avec l'édifice aux teintes grès.

 

Escalier de l'oeuvre Notre-Dame à Strasbourg
Maître d'ouvrage : Ville de Strasbourg, Fondation de l'oeuvre Notre-Dame
Architecte : Ballast Architectes
Bureau d'études : AEC
Métallier : Schaffner
actioncl