"Green Solar Airship", Jean-Marc Schivo, Lucilla Revelli & Gérard Feldzer (Italie-France)

 

Le Green Solar Airship volera en silence, sans émission de gaz à effet de serre, sur de grandes distances. Trois applications différentes sont envisagées : tourisme pour 45 à 120 passagers, transport régional de fret (jusqu'à 37 tonnes) et recherche scientifique, mission de surveillance ou de secours. Sa forme aérodynamique est inspirée de la raie Manta ce qui lui permet de battre des records de vitesse pour un dirigeable (avec une allure de croisière de 80 km/h et des pointes possibles à 210 km/h) et de bénéficier d'une portance supplémentaire (afin de soulever 1,5 fois sa masse). Ses dimensions sont respectables : 165 mètres de long, 45 mètres de large et 75.000 m3 d'hélium (soit beaucoup plus que l'Airlander). L'énergie proviendra de 7.000 m² de panneaux photovoltaïques d'une puissance de 1.400 kWc, mais également d'une pile à combustible hydrogène de 1.000 kW, qui alimenteront les huit moteurs orientables. La structure rigide sera réalisée en matériaux composites et comprendra quatre niveaux, avec huit réservoirs d'hélium et des ballonnets d'air pour compenser les différences de température, une zone technique comprenant les accumulateurs, un espace vie de 1.000 m² pour les passagers et un espace pour l'équipage de 400 m² supplémentaires, incorporant le poste de pilotage et les équipements électroniques. L'altitude de croisière sera comprise entre 500 et 2.500 mètres, puisque l'aéronef n'est pas pressurisé. Quant à l'autonomie, elle est évaluée à 100 heures, grâce à des batteries Li-ion.
actioncl