Méka Brunel est depuis la fin du mois d'août 2017 présidente du Conseil d'administration et présidente-directrice générale d'Eurosic, société foncière détenue désormais par le groupe Gecina, après le succès d'une Opération publique d'achat conclue durant l'été.

Méka Brunel avait été nommée en janvier directrice générale de Gecina, devenue après cette opération la quatrième société foncière européenne avec un patrimoine de plus de 19 milliards (dont 80 % de bureaux). Née en 1956 en Iran où elle a vécu jusqu'à l'âge de 16 ans avant que ses parents, anticipant la révolution, ne décident de s'établir en France, Méka Brunel a débuté comme ingénieure au sein de la société de bâtiment et travaux publics Fougerolle, en 1980. Elle participe alors aux chantiers de la Cour Carrée du Grand Louvre ou à l'extension du Musée Carnavalet.

 

Elle s'oriente ensuite vers l'immobilier d'entreprise et complétant son cursus par un Master of Business Administration option marketing, elle se spécialise dans la gestion d'actifs et le patrimoine au sein de sociétés foncières, celui qui lui permet alors d'intégrer une première fois Gecina.

 

Gravissant régulièrement les échelons, Méka Brunel dirige ensuite Eurosic en 2006 (qu'elle retrouvera donc une dizaine d'années plus tard), avant d'être recrutée comme directrice générale Europe de la Société immobilière Trans-Québec. C'est ainsi qu'elle met en œuvre le projet Duo, deux tours imaginées par l'architecte Jean Nouvel dans le quartier de la Porte d'Ivry et qui symbolisent la forte présence de l'investisseur nord-américain sur Paris et La Défense.

 

Nommée en 2016 à la tête de la division européenne de la société canadienne, elle est appelée cependant dès janvier 2017 par Bernard Michel à la direction générale de Gecina, notamment pour conclure, avec succès, le rapprochement avec Eurosic...

 

Parcours professionnel


- 2017 : Directrice générale de Gecina (janvier). Présidente du Conseil d'administration et Présidente-Directrice Générale d'Eurosic (août).
- 2016 : Présidente Europe de Ivanhoé Cambridge.
- 2009 : Directrice générale Europe de la Société immobilière Trans-Québec, SITQ (filiale d'Ivanhoé Cambridge, elle-même filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec).
- 2006 : Présidente du Directoire d'Eurosic.
- 2003 : Directrice du développement au sein de Gecina (qui a repris Simco), puis directrice du développement stratégique.
- 1996 : Directrice de la Construction au sein de Simco puis Directrice du patrimoine et enfin Directrice de la gestion d'actifs .
- 1990 : Adjointe au Directeur de l'immobilier d'entreprise au sein de Sinvim.
- 1980 : Ingénieur chez Fougerolle (Travaux publics).

 

Les grands chantiers de sa carrière


"Le rapprochement amical avec Eurosic avance en adéquation parfaite avec le calendrier initialement envisagé, aboutissant d'ores et déjà à la constitution du leader incontesté de l'immobilier de bureau en Europe. Le nouvel ensemble consolidé permettra de prolonger et d'accentuer les succès enregistrés par les deux véhicules ces dernières années, en capitalisant sur un patrimoine de bureaux de grande qualité, dans les meilleures zones tertiaires de la région parisienne..."

 

Quand le groupe Gecina et Eurosic se marient, dans le communiqué commun aux deux groupes, Méka Brunel use peut-être de quelques formules de style, mais en filigrane, on devine la satisfaction du devoir accompli. Surtout qu'en parallèle, si l'opération renforce Gecina sur son domaine privilégié (le bureau), les actifs autres d'Eurosic dans les domaines de la santé (maisons de retraite, cliniques) et des loisirs (villages de vacances, résidences de tourisme) ont été repris par Batipart, qui détenait jusqu'alors 24% du capital d'Eurosic.

 

Dès le mois de juin 2017, Méka Brunel avait expliqué au Monde l'intérêt de cette OPA : "Eurosic nous apporte un patrimoine parisien complémentaire au nôtre parce que mieux réparti dans la capitale, notamment dans les hubs du Grand Paris (Gecina étant plutôt implantée dans l'ouest de la capitale). Cette opération stratégique vise à nous renforcer sur le marché francilien, le premier d'Europe, avec 57 millions de mètres carrés, dont nous détiendrons 2,5 millions de mètres carrés. Nous pouvons la mener grâce à notre capacité d'investissement et notre faible endettement."

 

La jeune ingénieure qui arpentait les chantiers pour Fougerolle a fait bien du chemin. Et sa carte de visite comme son CV l'ont fait fréquenter les hautes sphères des principaux acteurs de l'immobilier de bureau (elle dirigea Ivanhoé Cambridge qui figure parmi les principaux actionnaires de Gecina). Le second actionnaire étant Predica, du groupe Crédit agricole, que dirigea Bernard Michel, qui appela Méka Brunel à ses côtés pour diriger Gecina.

 

Pour autant, outre ces opérations financières, la passion première de Méka Brunel reste la construction, avec évidemment les contraintes et enjeux liés au développement durable. Ce n'est pas un hasard si Philippe Pelletier, pilote du Plan Bâtiment Grenelle, l'avait chargée d'animer un groupe de travail sur 'la valeur verte'. Et aujourd'hui encore, Méka Brunel est présidente d'honneur de l'Association HQE-France GBC. "Le développement durable n'est ni de droite ni de gauche ; ni français ni européen. Il faut bien laisser autre chose que de la dette à nos enfant", aime à dire la PDG.

 

Etudes et distinctions


-2013 : Lauréate des Pierres d'Or, « professionnelle de l'année ».
- 1992 : Titulaire d'un « exécutive MBA marketing » à l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Paris (HEC).
- 1980 : Diplomée de l'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ETP).
actionclactionfp