EXCLUSIF. Le marché de l'emploi dans le BTP s'éclaircit-il ? A en croire les professionnels de l'intérim, aux avant-postes des nouvelles tendances, le secteur du bâtiment et de l'immobilier redémarre depuis deux trimestres, avec une augmentation du nombre de postes à pourvoir de + 8% sur la période janvier-septembre 2015 par rapport à la même période l'an dernier, signale l'agence de recrutement Page Personnel. Explications.

Après sept années de crise, le secteur de la construction connaîtra à nouveau un recul de son activité de - 1,6 % en 2015, indiquait, il y a quelques jours, l'étude Euler-Hermès. Un point bas qui sera marqué par certains ajustements et une contraction de l'emploi en 2015 et 2016, confirment les professionnels de l'emploi et notamment de l'intérim.

 

Car si le secteur du BTP enregistre une moindre dégradation (-1 % en septembre contre 3,2 % en août dernier) d'après le dernier baromètre de Prism'emploi, l'emploi intérimaire a augmenté de 6,1 %.

Un indicateur, des disparités

"L'emploi intérimaire est considéré comme un indicateur avancé de la situation générale de l'emploi dans le BTP", nous signale Frédéric Rei, directeur senior - Intérim et recrutement spécialisés de Page Personnel, Immobilier & Construction. Mais nous observons tout de même une différence à faire entre les profils d'ouvriers-compagnons et les employés-cadres du secteur."

 

Et de nous confirmer que le marché de l'emploi s'éclaircit sur le le troisième trimestre 2015 : "Nous observons bien une augmentation du nombre de postes à pourvoir de +8% sur la période janvier-septembre 2015 par rapport à janvier-septembre 2014." En parallèle, l'agence de recrutement observe une progression de 10% du volume de recrutements à l'échelle nationale entre le second et troisième trimestre 2015.

 

"Cela montre ainsi que des PME de 100 jusqu'à 1.000 salariés comme GCC ou Léon Grosse tirent le secteur vers le haut notamment en CDI -bac +2 à bac+5. Ce qui tire également dans les BTP, les métiers du second-oeuvre et de maintenance."

 

En détails, d'après les chiffres de Page Personnel, le nombre de postes à pourvoir dans les entreprises générales a toutefois baissé 5 % sur la période janvier-septembre 2015 par rapport à janvier-septembre 2014. Mais l'intérim ne connait pas le même sort. Le fait majeur : "L'augmentation de +15% de demande d'intérimaires au sein des majors du BTP -Bouygues, Vinci, Eiffage- en 2015 par rapport à 2014",ajoute Frédéric Rei. Pour le moment : le mot d'ordre des majors du BTP est clair : "Il faut mobiliser avant tout en interne avant de recruter en intérim."

 

l\'évolution du nombre de placements en France chez Page Personnel sur les division Immobilier & Construction
Focus de l'évolution du nombre de placements en France chez Page Personnel sur les divisions Immobilier & Construction sur les périodes janvier-septembre 2014 et janvier-septembre 2015. © Page Personnel
Autres chiffres à retenir (Cf tableau) : - 5% pour les cabinets d'architectes, sans compter l'effondrement dans les TP génie civil notamment pour les infrastructures, transports et VRD : -40 %.

 

En revanche, "on y voit une forte progression de 20 % sur la période janvier-septembre 2015 par rapport à janvier-septembre 2014 pour les métiers de l'immobilier tertiaire et 3 % dans l'immobilier résidentiel."

 

Vers quels signes en 2016 ?

 

Côté perspectives : "Les signaux de l'emploi sont positifs pour 2016, il existe un indice de confiance clair de la part des chefs d'entreprises", avance le cabinet de recrutement Page Personnel. En effet, 50 à 60 % des entreprises souhaitent recruter des salariés en CDI. Autre constat remarqué : "La baisse des crédits, la reprise des chantiers en Ile-de-France de grande envergure comme le TGI, la Samaritaine ou le prolongement de la ligne 14 à Paris vont dans le bon sens et nous confortent pour l'année prochaine" conclut Frédéric Rei.

 

"On anticipe un redémarrage de l'emploi pas avant 2017-2018 pour les entreprisses de TP. Seule l'entreprise Colas va engager bientôt sa campagne RH", annonce Page Personnel. Enfin, s'agissant de l'international, beaucoup de jeunes souhaitent travailler chez les majors du BTP mais peu d'entre franchissent le pas. Au final, Page Personnel qui enregistre 805 postes dans le BTP et immobilier entre janvier et septembre 2015 contre 745, ne considère pas le marché en panne et entrevoit bien de nombreux débouchés dans le domaine du numérique via l'explosion du BIM et des métiers de l'environnement dans le BTP.

 

Méthodologie des chiffres de Page Personnel dans le BTP et immobilier
*Pour la méthodologie de la note de Page Personnel, il s'agit de l'évolution du nombre de placements en France chez Page Personnel sur les divisions Immobilier & Construction sur les périodes janvier-septembre 2014 et janvier-septembre 2015.

 

Adecco lance des propositions pour relancer l'intérim
De son côté, le groupe Adecco, leader des solutions en ressources humaines, vient d'éditer son premier livre blanc information consacré au recrutement et à la formation dans le BTP. "Après huit années de crise et une baisse d'activité avoisinant les 20 %, des signes de reprise se manifestent dans le secteur du BTP, rappelle Anne-Marie Roussel, directrice Candidats et Services chez Adecco. Des chantiers d'envergure comme le Grand Paris, la LGV, Oc'Via, ITER ou les futurs JO 2024, mais aussi le dynamisme du crédit à l'investissement en lien avec le redressement des intentions d'investir des industriels sont autant d'évolutions positives." Au menu de ce livre blanc : anticiper avant la sortie de crise, comment la performance globale impacte votre stratégie de recrutement, recrutement et formation, mode d'emploi, les faux pas à éviter.

Les difficultés des entreprises à disposer de visibilité à plus de trois mois

"Une des évolutions récentes du secteur réside dans les difficultés des entreprises à disposer de visibilité à plus de trois mois", ajoute la directrice Candidats et Services chez Adecco. L'environnement fiscal et législatif fluctuant joue bien sûr un rôle important. À cela s'ajoutent la problématique de l'érosion des marges, le manque chronique d'investissements et le besoin croissant de fonds propres liés à la succession rapide de cycles courts. Ces contraintes sont fortes et ce sont pourtant les entreprises les plus ouvertes et les plus innovantes en matière de recrutement qui progressent, à l'image des ETI dont la part de marché reprend de la vigueur." Une alternative l'intérim, martèle Adecco. Avant de conclure : "Le BTP a des difficultés à recruter des professionnels qualifiés et l'évolution des métiers impose l'intégration de nouvelles compétences. Ceci implique aussi de redéfinir les postes et d'encourager la polyvalence car les besoins évoluent. C'est pourquoi les entreprises ont tout à gagner à dynamiser cette image et à la valoriser."

 

actionclactionfp