Sortie de terre en moins de 4 mois, la maison Fanfan de Logelis revendique un quatuor gagnant : la simplicité de pose, la modularité, l'efficience énergétique et un petit budget. Pour un résultat dont l'originalité réside dans le procédé de fabrication plutôt que dans le rendu esthétique. Reportage.

Alors que pour construire sa maison individuelle, il faut généralement compter de longs mois, voire plus d'un an, dans un petit lotissement près de Valence, dans la Drôme, il aura fallu moins de 4 mois à la maison Fanfan, de Logelis, pour sortir de terre.

 

Comment ? Grâce à un système de panneaux directement fabriqués en usine et intégrant les réservations pour l'intégration de l'électricité, les menuiseries, l'isolation... En tout, pas moins de 80% de la maison a été préconçue. A l'exception des tuiles et des finitions, qui restent en filière traditionnelle.

 

Des maisons modulables à foison

 

Autre particularité avantageuse du concept : sa modularité. Pour la maison témoin, 4 modules ont suffi à concevoir un logement de 100 m2. Logelis en propose deux gabarits de 20 et 40m2, qui peuvent être agencés selon les souhaits du client. "Dans ce type de maison, la personnalisation s'opère surtout à deux niveaux. Dans l'agencement des pièces et les revêtements extérieurs", explique Renaud Sassi, PDG de Logelis. De plus, si la famille s'agrandit, par exemple, ou si le propriétaire veut ajouter un étage, il suffit d'apporter un module sur place et de l'assembler, presque à l'image d'un Lego®.

 

Simplicité de pose, efficience énergétique et bas prix

 

Le système de préfabriqué, repose sur un bâti sur pieux et un plancher métallique. La filière de montage est donc totalement sèche, ce qui veut dire qu'elle n'utilise pas d'eau, pour couler une dalle de béton par exemple. Une technique qui occasionne donc moins de détritus et de gaspillage rappelle Renaud Sassi (pour une maison fabriquée en usine, compter 10kg de déchets). C'est d'ailleurs là, l'un des chevaux de bataille de l'entreprise : la performance énergétique.

 

"Nous achetons des panneaux de ciment fibré et nous produisons une mousse de polyuréthane qui vient s'insérer entre", détaille Renaud Sassi. Si le polyuréthane est loin d'être écologique, les 160 mm injectés à très haute densité, améliorent la résistance thermique des bâtiments, ainsi que leur étanchéité à l'air et à l'eau. Sur le papier, il s'agit donc visiblement d'un petit plus pour l'environnement à long terme. Ainsi que pour le portefeuille, puisque toujours d'après les chiffres de Logelis, la facture d'électricité diminue d'en moyenne 60 euros par mois, pour une maison de 100m2.

 

Pour appuyer cette démarche, la bâtisse a été équipée de panneaux solaires, d'un récupérateur d'eau, d'éclairage LED etc. Bien sûr, il revient aux propriétaires de poursuivre dans cette direction.

 

Coût de l'acquisition d'une maison Logelis ? 125.000 euros pour 100m2, aime à rappeler le constructeur.

Découvrez la maison témoin en détails.

Fiche technique :

 

Durée des travaux : 4 mois

 

Coût : 125.000 euros

 

Lieu : Drôme (26)

 

Maître d'œuvre : Logelis

 

Maître d'ouvrage : Logelis
actionclactionfp