UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Sur l'un des versants de la vallée du Rhône, la maison clair obscur casse les codes de la contemporanéité. Couleurs sombres et flashy, luminosité tamisée et chaleureuse s'entrechoquent dans un espace modulable et confiné. Pour un résultat final harmonieux. Reportage.

La maison clair obscur, voilà une bâtisse qui porte bien son nom. Initialement, les clients vivaient dans une vieille demeure du début du XXème siècle, très aboutie en termes de décoration et marquée par un important travail sur l'ombre et la lumière, avec des espaces patinés et filtrés. Pour cette réalisation, l'idée consistait entre autre, à reproduire cela.

 

Leur ancienne propriété vendue, le couple jette son dévolu sur un terrain avec vue dégagée sur la vallée du Rhône. Une parcelle en hauteur, sur laquelle se dresse désormais cette grande bâtisse moderne de 170 m2.

Insolite : des clients qui... n'aiment pas la lumière !

"Le premier des critères qui m'a surpris et immédiatement plu, c'est que mes clients n'aimaient pas la lumière... Sur le cahier des charges, il n'y avait pas de surface blanche", explique Thierry Coquet, architecte et co-fondateur de Barrès-Coquet architectes. Et de poursuivre, "Je me suis dit qu'on allait faire du beau travail, qui nous permettrait de nous remettre en question".

 

La lumière n'est cependant pas complètement absente, "Elle est utilisée avec parcimonie pour tamiser les espaces et créer des ambiances chaleureuses", détaille Thierry Coquet. Une idée qui prend forme à travers des luminaires peints, des ombres portées, des jeux de couleurs, ou encore une superposition de paravents dorés... Des teintes orangées, jaune et rouge, en petites touches, apportent çà et là de la chaleur dans les pièces.

Des espaces modulables à l'envi

Concernant la décoration de l'espace intérieur comme extérieur, il s'agissait de conserver le charme de l'ancien. Le mobilier design, souvent très typé années 1960 et généralement plutôt sombre, vient appuyer cette identité vintage.

 

Un caractère très affirmé, dont l'originalité est renforcée par les couleurs, mais aussi par un système de portes coulissantes et d'espaces dissimulés, notamment une chambre d'amis littéralement intégrée dans le mur et dont on ne soupçonne pas l'existence.

 

Finalement, si la réalisation apparaît comme contemporaine, elle en casse les codes. Les espaces sont rarement grands et souvent modulables, les apports en lumière naturelle, eux, sont minutieusement dosés. Leur conception dissimule plutôt qu'elle n'expose et le mobilier n'est pas minimaliste, malgré des influences scandinaves évidentes. Découvrez en images, le résultat pièce par pièce...

 

actionclactionfp