Dans son enquête annuelle, l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap) révèle que les hausses de loyer imposées par les bailleurs après le départ d'un locataire ont enregistré un "coup de frein brutal" l'an dernier dans l'agglomération parisienne. Précisions.

Bonne nouvelle pour les locataires parisiens. D'après les premières estimations de l'étude de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap), dont les résultats définitifs seront dévoilés en juin prochain, les hausses de loyer imposées par les bailleurs après le départ d'un locataire ont enregistré un "coup de frein brutal" l'an dernier dans l'agglomération parisienne.

 

En détails, ce "saut à la relocation", ou hausse moyenne enregistrée du loyer entre l'ancien et le nouvel occupant d'un logement, n'a été que de + 0,2% en 2015, soit le niveau le plus faible depuis 2001.

 

A Paris, cette hausse a toutefois été bien plus élevée, de + 0,8% mais "la décélération est très nette depuis 2014, accentuée en 2015 par l'encadrement des loyers, effectif depuis le 1er août", complète l'Olap. Avant de préciser que cette hausse a même été supérieure à 8% de 2007 à 2012, avec une augmentation de plus de 10 % en 2011.

 

Augmentation de 0,3 % des loyers d'habitation du parc locatif privé non meublé

 

Quant aux loyers d'habitation du parc locatif privé non meublé dans leur ensemble, ils ont augmenté l'an dernier de 0,3% en moyenne dans l'agglomération parisienne, selon l'organisme.

 

"Ce rythme d'évolution des loyers en 2015 est le plus faible depuis 2001 et très proche de celui de l'Indice de référence des loyers (IRL), dont la progression moyenne annuelle est de 0,2 %", observe l'observatoire. D'après lui, la déflation sur les loyers à Paris démarre en 2012 et connaît une vive accélération entre 2013 et 2014.

 

Une modération qui s'explique en grande partie par des décrets annuels de limitation de la hausse des loyers à la relocation, pris chaque été depuis août 2012. Elle découlerait également de l'entrée en vigueur à Paris au 1er août 2015, de l'encadrement des loyers instauré par la loi Alur du 24 mars 2014, portée par l'ex-ministre du Logement Cécile Duflot.

 

Enfin, le montant du loyer moyen en 2015 à Paris s'élève à 25,1 euros/m² et à 18 euros/m² en Île-de-France, soit un niveau supérieur de 2,9% à celui de 2014, conclut l'Olap.
actionclactionfp