CONJONCTURE. D'après les chiffres divulgués par le ministère de la Cohésion des territoires, à novembre 2017, permis de construire comme mises en chantier de logements marquent le pas, à novembre 2017.

De septembre à novembre 2017, permis de construire et mises en chantier de logements marquent une inflexion. En effet, d'après les chiffres publiés par le ministère de la Cohésion des territoires, le 2 janvier 2018, leur nombre diminue respectivement de -1,4% et -4,6%. "Les autorisations des logements individuels sont dynamiques (+3,3 % après -4,3%), tandis que celles des logements collectifs (y compris en résidence) reculent (-4,3% après +7,4%)", précise le ministère. "Durant la même période, les mises en chantier se contractent (-4,6% après +0,5%). Dans le collectif (y compris en résidence), la baisse s'accélère (-5,3% après -0,3%) et dans l'individuel, les mises en chantier se replient (-3,5%) après une hausse de 1,6%."

 

 

Si l'on se place au niveau de douze mois cumulés, les chiffres sont meilleurs. En effet, pour la deuxième fois d'affilée, la barre des 500.000 permis de construire de logements est dépassée. "De décembre 2016 à novembre 2017, 504.200 logements ont été autorisés à la construction et 418.200 logements ont été mis en chantier, soit des augmentations respectivement de 11,4 % et 15,7 % par rapport au cumul des douze mois précédents", observe le ministère.
actionclactionfp