lascaux 4
SNØHETTA ©

Les norvégiens Snøhetta redessinent le site de Lascaux (diaporama)

Le cabinet d'architecture norvégien Snøhetta a été choisi, jeudi 18 octobre, pour réaliser à Montignac (Dordogne) le Centre international de l'art pariétal, baptisé Lascaux-4, qui comprendra notamment une réplique de la grotte paléolithique vieille de 17.000 ans. La livraison est prévue en 2015. Découverte et réactions.

 
 
 
 


« Nous sommes très heureux d’avoir remporté ce concours car il s’agit particulièrement d’un projet mythique et atypique », nous confie l'architecte bordelais Duncan Lewis, associé à l’agence norvégienne Snøhetta. Cette dernière reconnue sur la sphère internationale, vient d’être désignée jeudi 18 octobre pour réaliser le futur Centre international de l'art pariétal de Montignac-Lascaux (Dordogne), dont l'ouverture est prévue en juillet 2015. Lascaux-4 proposera ainsi à partir de l'été 2015, dans un édifice de 7.800 m², un fac-similé complet de la grotte découverte fortuitement par des adolescents en 1940.

« Une faille dans une falaise »
« Une fois arrivée dans le hall d'accueil, le visiteur pourra pénétrer dans une salle avec ascenseur qui le conduira dix mètres au-dessus, ajoute l’architecte. Dans la forêt, il s’y rendra par le biais d’un chemin qui le mènera à une autre salle de 1.600 m² qui abrite le fac-similé, cœur du dispositif. L’idée ? Donner l'impression de profondeur, le dénivelé est entre 15 et 20 mètres. Une fois sorti, le visiteur arrivera dans un patio intermédiaire qui le conduira aux salles d'exposition », poursuit le porteur du projet associé aux équipes norvégiennes.

De très loin, ce projet ressemblera donc dans la vallée de la Vézère (Dordogne) à « une faille dans une falaise ». Cette conception choisie par le jury du concours d'architectes Lascaux 4 s’intègre parfaitement dans le paysage, au pied de la colline où se trouve la célèbre grotte préhistorique Lascaux.

Loin devant les trois autres équipes, c'est celle formée par le cabinet norvégien Snøhetta, secondé par le bordelais Duncan Lewis et associé au scénographe britannique Casson Mann qui a été choisie. L'équipe espagnole de José Luis Mateo est deuxième, suivie des Allemands de Auer et Weber et de Jean Nouvel.

Fiche technique
Coût : 50 millions d'euros HT, dont dont 15,5 millions pour le bâtiment et 9,9 pour la scénographie.
Calendrier : début des travaux à la fin 2013 pour une ouverture en juillet 2015.
Maîtrise d'ouvrage : Conseil général de la Dordogne.
Maîtrise d'oeuvre : Snøhetta (Oslo, Norvège), architecte ; Duncan Lewis (Bordeaux), architecte associé ; Casson Mann (Londres, Grande-Bretagne), scénographe ; Jangled Nerves, parcours virtuel.

Découvrez la suite de l'article dès la page 2.

Sébastien Chabas (19/10/2012)

 
 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Passi'bat - Paris
Du 25/11/2014 au 27/11/2014
Salon des maires et des collectivites locales - Paris
Du 25/11/2014 au 27/11/2014
Solutions coproprietes - Nice
Du 28/11/2014 au 29/11/2014
Pollutec lyon - Lyon
Du 02/12/2014 au 05/12/2014

Recherche dans