DIAPORAMA - Voilà près d'un mois que la nouvelle réglementation thermique est désormais généralisée à l'ensemble des constructions neuves. L'occasion de faire un point très pratique sur les grands objectifs et exigences qui régissent la RT 2012. Décryptage.

"Toutes les constructions neuves faisant l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 et, par anticipation à compter de la fin 2010, s'il s'agit de bâtiments publics et de bâtiments affectés au secteur tertiaire, présentent une consommation d'énergie primaire inférieure à un seuil de 50 kwh/m2/an en moyenne". Voilà la base - tirée de l'article 4 de la loi du 3 août 2009 relative à la mise ne œuvre du Grenelle de l'environnement - de la nouvelle réglementation entrée entièrement en vigueur le 1er janvier 2013.

 

Réglementation d'objectifs
Pour rappel, les réglementations thermiques ont été instaurées en 1974, au moment de la première crise du pétrole, afin de réduire les consommations d'énergie. Depuis, dans la construction neuve, elles ont été réduite par 2 ; avec le Grenelle de l'environnement, l'objectif est une division par 3, et ce notamment grâce à la RT 2012. Pour atteindre le seuil moyen de référence de 50 kwh/m2/an, la RT 2012 se veut avant tout une réglementation d'objectifs : de résultats d'une part, de moyens d'autre part.

 

La RT 2012 comporte ainsi trois exigences de résultats : besoin climatique ; consommation d'énergie primaire ; confort d'été. A ceux-ci viennent s'ajouter quelques exigences de moyens : recours aux EnR ; traitement des ponts thermiques ; perméabilité à l'air ; surface minimale de baie vitrée ; système de protection solaire ; mesure des consommations d'énergie par usage…

 

Découvrez en pages suivantes ce que recouvre chacune de ces exigences.
actionclactionfp