Pour la réalisation du village de la COP 22, "nous nous sommes aussi inspirés des Moussems, ces manifestations culturelles liées aux récoltes qui sont de grands moments de fraternité humaine. Nous avons voulu que le projet s'inscrive dans la continuité de ces formes pré-urbaines. C'est ici une installation temporaire qui est proposée, avec une empreinte carbone nulle", complète l'architecte marocain.
actioncl