La faillite de la société Antonangeli, spécialisée dans les toitures d'ouvrages métalliques, met à mal la poursuite du chantier du futur musée aéronautique "Aéroscopia" de Blagnac, en banlieue toulousaine. Le grand hall courbe devait initialement accueillir ses premiers aéronefs au cours de l'été pour une ouverture au printemps 2014. Mais la procédure de désignation d'une nouvelle entreprise prendra du temps.

Le musée aéronautique de Blagnac aurait-il du plomb dans l'aile ? Le chantier de construction va, en tout cas, prendre plusieurs mois de retard suite à la faillite de l'entreprise chargée de réaliser la couverture en zinc de l'immense hall courbe (100 mètres de long sur 70 mètres de large et 25 mètres de haut) imaginé par le cabinet d'architectes Cardete & Huet. Car si le treillis métallique de 7.800 m² est prêt depuis la fin du mois de janvier 2013, la toiture n'a pas été posée par Antonangeli qui se trouvait en difficulté depuis plusieurs mois, faute de repreneur.

Désignation d'une nouvelle entreprise dans le mois
En conséquence, la mairie de Blagnac, maître d'ouvrage du musée Aéroscopia a mis en place une procédure simplifiée d'appel d'offres pour le toit, en accord avec la préfecture de Haute-Garonne. Le maire a expliqué à l'AFP : "Nous avons deux candidats prêts à démarrer les travaux début septembre, j'attends leur devis pour la fin juillet, j'espère que nous pourrons faire un choix le 8 août et le faire valider par le conseil municipal le 29. Il y a urgence, en raison du danger de laisser en l'état la charpente métallique simplement couverte de bois et d'isolation, qui pourrait en cas de tempête se disperser sur la voie rapide ou les pistes de l'aéroport voisines".

 

Aéroscopia devait accueillir ses premiers avions au cours de l'été mais l'opération sera repoussée au début 2014, au mieux. Trois aéroplanes se disputeront les faveurs du public : un avion de ligne biréacteur Airbus A300B, un exemplaire du supersonique franco-britannique Concorde et un avion de transport Aero Spacelines "Super Guppy". Ils seront entourés d'autres appareils plus petits, disposés autour d'eux dans le grand hall. Outre cet espace d'exposition, le musée comportera un bâtiment d'accueil avec centre de documentation et parcours pédagogique, un simulateur de vol du Concorde, et 5.000 m² de surface d'exposition en plein air pour d'autres aéronefs. Environ 110.000 visiteurs sont espérés en 2014, chiffre qui devra progresser dans les 5 années suivantes pour atteindre les 145.000 entrées.

 

Aéroscopia
Aéroscopia © Cardete & Huet

Fiche technique du projet Aéroscopia :

Localisation : Toulouse-Blagnac
Maître d'ouvrage : ville de Blagnac
Architectes : Cardete & Huet
Muséographie : Verbitzh
Paysagiste : Paulet
Bureaux d'études : Technip TPS, cabinet Jaillet Rouby
SHON : 11.032 m²
Coût : 12,5 M€

 


actionclactionfp