La Fédération Française de Rugby (FFR) a choisi le groupement Icade-Besix-Cofely pour concevoir, construire et entretenir son futur Grand Stade à Ris-Orangis, qui doit être opérationnel en 2018.

Le Grand Stade de Rugby, voulu par la FFR et imaginé par le groupement Populous-Ateliers 2/3/4, a désormais trouvé ses bâtisseurs. Il sera construit par l'équipe Icade-Besix-Cofely GDF-Suez pour un budget annoncé de 600 M€. Ce montant sera financé par 200 M€ de fonds propres et 400 M€ apportés grâce à un emprunt garanti par les collectivités territoriales de l'Essonne. Le comité directeur de la fédération sportive a choisi ce groupement au terme de 17 mois de mise en concurrence de différentes offres. Les trois autres groupements impliquaient les grands acteurs du BTP français, à savoir Bouygues, Vinci et Eiffage.

Une enceinte ultramoderne

Prévue pour 2018, l'enceinte de 82.000 places sera dotée d'un toit et d'une pelouse rétractables. Les infrastructures routières nécessaires sont évaluées par la Communauté d'agglomération Evry-Centre Essonne à 120 M€. Serge Blanco, confiait au mois de février 2013 : "Ce projet futuriste sera une autre façon d'accueillir les supporters et les fidèles du monde du rugby. Nous avons eu envie de voir une enceinte complètement évolutive (…) ce stade sera la maison pour tous". La construction de ce grand équipement soulève également des inquiétudes concernant la démesure du projet en termes de capacité au vu du faible nombre d'événements. La FFR, au contraire, juge que la location du Stade de France est d'un montant trop élevé, alors qu'elle sera propriétaire du futur équipement de Ris-Orangis. Le dossier d'implantation dans l'Essonne a bénéficié du soutien de Manuel Valls, député-maire d'Evry, mais également d'un vaste terrain disponible d'une centaine d'hectares (un ancien hippodrome) et de sa proximité avec le Centre national du rugby de Linas-Marcoussis.

 

Besix, l'outsider
Le groupe de BTP Besix est le numéro un de la construction en Belgique. Il réalise un chiffre d'affaires de plus de 2 Mrds € pour un effectif de 18.000 personnes dans 17 pays différents en Europe, Afrique, Asie centrale, Australie et au Moyen-Orient. Il collabore déjà avec Cofely au Qatar dans un projet de facility management.
actionclactionfp