Le Centre d'études et de recherches de l'industrie du béton (Cerib) poursuit à Epernon (Eure-et-Loir) sa politique d'investissement et de recherche en inaugurant, jeudi 3 juillet, des nouveaux équipements de pointe. Au menu : une centrale à béton dotée d'un malaxeur conique, une presse vibrante de dernière génération et enfin le laboratoire microstructure. Le montant de cette nouvelle plate-forme s'élève à 1,7 million d'euros.

Quatre après le lancement de Prométhée, le centre d'essais de résistance au feu des structures, le Cerib, l'un des seuls centres techniques industriels en Europe dédié au secteur du béton, a inauguré le jeudi 3 juillet de nouveaux équipements de pointe sur son site de 15.000 m2 à Épernon (Eure-et-Loir) en présence des industriels des produits en béton, fournisseurs de l'industrie du béton et entreprises du BTP.

 

Objectif : permettre aux équipes du centre de comprendre le comportement du matériau soumis à tout type de sollicitations (corrosion des armatures, attaques chimiques, incendie…) depuis l'échelle microscopique (microscope électronique, diffractomètre à rayons X), jusqu'au niveau de l'ouvrage en passant par tous les niveaux intermédiaires (essai de corrosion, presse d'essais mécaniques 600 tonnes sous hautes températures, four petite capacité).

 


"Nous allons ainsi faciliter le développement à l'échelle du pilote de formulations de bétons, mortiers et coulis extrêmement précises", indiquent les équipes du Cerib. L'installation permettra d'affiner l'ensemble des étapes de mise en œuvre qui constituent autant de facteurs déterminants pour la conception et la réalisation de produits en béton.

 

Une centrale à béton équipée d'un malaxeur conique
Sur la nouvelle plateforme, c'est la centrale à béton équipée d'un malaxeur conique installée et réglée depuis janvier 2014 qui a suscité davantage la curiosité des industriels présents. "Complètement automatisée, cette centrale à béton dont son coût est évalué à hauteur de 500.000 euros permet de répondre à des besoins d'expérimentation de laboratoire et de reproduction des conditions de production industrielle", nous explique à son tour Patrick Rougeau, directeur du Cerib. Le malaxage du béton se fait grâce au final à un malaxeur conique de 300 litres (Ndlr : marque Kniele) équipé d'un variateur de vitesse permettant d'ajuster l'énergie en fonction de la gamme du béton.

 

Par ailleurs, la mise au point de la composition et la fabrication peuvent être réalisées sur le même appareil monitoré, pour assurer le suivi de la teneur en eau des granulats et du béton frais, ainsi que la gestion des adjuvants. "L'enregistrement vidéo de l'ensemble du processus permet d'optimiser les séquences et les phases du malaxage pour atteindre au plus vite l'homogénéité du mélange", poursuit le directeur.

 

Par ailleurs, ce nouvel équipement favorisera le développement de nouvelles compositions de béton et l'optimisation des coûts de production. "Il est également équipé d'une station de traitement des déchets de béton frais et des eaux de lavage, qui permet de recycler les granulats, ainsi que les eaux qui ont été traitées et ramenées à un pH compris entre 8 et 9", complète le Cerib.

 

Une étude sur la vibration acoustique a démarré
Au final, le coût global de l'investissement représente 1,7 million d'euros dont 1,4 million d'euros en équipements et 300.000 euros en coût d'installations. La prochaine étape au Cerib ? "Une étude portant sur la vibration acoustique a également démarré", nous confie Jean Bonie, président du Cerib et de la Fédération des industries du Béton. Avant de conclure : "Le Centre doit rester le fer de lance de la veille technique et réglementaire, pour ne rien laisser passer des contre-vérités que cherchent à propager ceux qui ont parfois tendance à confondre concurrence, affirmations mensongères, lobbying et intox... Cette mission, vitale pour la défense du matériau béton comme matériau écologiquement performant, doit être menée sans relâche."

 

Découvrez dès la page 2, la presse vibrante et le laboratoire microstructure doté de nouveaux outils.
actionclactionfp