De retour de la grotte, après une petite pause dans le jardin, la visite se prolonge ensuite dans une immense salle de 700 mètres carrés dans laquelle seront suspendues des reproductions des peintures de la grotte pour permettre au public de "revoir les œuvres et mieux les comprendre", explique David Lambert.

 

L'un des défis pour la réalisation de cette zone a été la construction de la toiture. En effet, le toit végétalisé, situé au-dessus, a la forme d'une vague. "Il a donc fallu réaliser des charpentes en fonction de l'inclinaison des murs et des angles du plafond", précise David Lambert.
actioncl