LafargeHolcim a annoncé ce 7 octobre avoir signé un accord sur la cession de sa participation de sa filiale chilienne Cemento Polpaico à Inversiones Caburga Limitada. A l'issue de cette opération, une offre publique d'achat, le groupe cimentier n'aura plus d'activité au Chili.

LafargeHolcim a annoncé ce 8 octobre avoir signé un accord sur la cession de ses 54,3% de participation de sa filiale chilienne Cemento Polpaico, à Inversiones Caburga Limitada pour une valeur d'entreprise de près de 220 millions de francs suisses. "L'opération se matérialisera par une offre publique d'achat (OPA) d'Inversiones Caburga Limitada à tous les actionnaires de Cemento Polpaico", précise le géant cimentier dans un communiqué qui ajoute que l'OPA, soumise à l'approbation des autorités chiliennes de la concurrence, devrait avoir lieu au premier semestre 2017. A l'issue de cette opération, LafargeHolcim n'aura plus d'activité au Chili.

 

LafargeHolcim, en pleine réorganisation - avec l'annonce notamment en septembre de la suppression de 250 postes principalement en Suisse et en France d'ici fin 2017 - a dépassé "son objectif de désinvestissement qui s'élevait à 3,5 milliards de francs suisse pour l'année 2016", est-il déclaré dans le communiqué, ajoutant que "Le Groupe a annoncé au mois d'août qu'il élevait cet objectif à 5 milliards de francs suisses d'ici la fin de l'année 2017".
actionclactionfp