Le groupe LafargeHolcim a confirmé, ce 16 août 2017, avoir cédé sa participation dans une cimenterie en Corée du Nord.

Alors que la Corée du Nord continue d'entretenir des relations tendues avec les Etats-Unis, menaçant de procéder à de nous nouveaux essais de missiles, LafargeHolcim a confirmé, ce mercredi 16 août 2017 à l'AFP, avoir cédé sa participation minoritaire dans une cimenterie en Corée du Nord.

 

"LafargeHolcim détenait une participation minoritaire dans la société Sangwon Cement Company, qui exploite une cimenterie près de Pyongyang", a indiqué à l'AFP une porte-parole du groupe. Cette participation, d'environ 36%, "a été vendue en 2017", a-t-elle précisé. Le montant de la transaction n'a toutefois pas été divulgué. Cette participation dans une entreprise nord-coréenne remonte à l'acquisition en 2008 du groupe égyptien Orascom par Lafarge, avant la fusion en 2015 avec Holcim. Orascom, outre sa présence notamment au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, détenait cette part dans Sangwon Cement. LafargeHolcim n'avait "pas de rôle managérial" dans l'entreprise et ne comptait pas d'employé sur place, a précisé le groupe de matériaux de construction.
actionclactionfp