UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Sous 6.000 panneaux de verre, la nouvelle serre tropicale de 4.000 m² du parc zoologique de Vincennes vient d'être livrée, ce lundi 16 décembre, après 27 mois de travaux. Elle plongera, dès son ouverture le 12 avril 2014, les visiteurs dans la moiteur des zones tropicales humides, toutes proches de Guyane et de Madagascar. Découverte.

Après 27 mois de travaux, lémuriens, jaguars, vautours et paresseux… sont désormais attendus dans le parc zoologique de Vincennes, qui ouvrira ses portes d'ici à quatre mois à près de 2 millions de visiteurs attendus dès l'année prochaine. "Les premières zones finalisées après une rénovation complète de deux ans et demi laissent entrevoir la métamorphose de ce zoo parisien historique construit en 1934 et reconnu pour son célèbre Grand Rocher (Ndlr : 65 m de haut et 354 marches)", nous signale Sophie Ferreira Le Morvan, directrice du Parc Zoologique de Paris.

 

"Un zoo de 167 millions d'euros signé en PPP"
Quels sont donc les grands changements ? Deux nouvelles structures constituent des pôles d'attraction majeurs : "la Grande Volière habitée par de très nombreuses espèces d'oiseaux, dont une centaine de flamants roses en vol libre et la Grande Serre tropicale livrée ce lundi 16 décembre, à l'issue de notre contrat signé en PPP", nous rappelle-t-elle.

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 2 et le diaporama dès la page 8.

actionclactionfp

Une coupole en acier

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
100 m de long, 40 m de large, 16 m de haut, cette voûte de verre de 4.000 m² qualifiée "d'ouvrage exceptionnel et atypique" suscite l'étonnement. Sous cette coupole en acier conçue par Bernard Tschumi urbanistes Architectes (BTuA) avec Véronique Descharrières ont été recréées des conditions tropicales humides pour y accueillir une faune extraordinaire et 20 espèces diverses : petits insectes, amphibiens, singes, lamantins, oiseaux... "Elle immergera le visiteur dans des paysages illustrant ceux de la Guyane et de Madagascar conçus par Jacqueline Osty et Associés", détaille Véronique Descharrières. Après les premières plantations en avril 2013, ce sont 3.000 végétaux et 180 arbres et palmiers qui sont mis en place au coeur de la serre.

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 3 et le diaporama.

22 arches

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
"Côté structure, portée par 22 arches reliées entre elles par un réseau de pannes, l'enveloppe bioclimatique dessine une trame régulière accueillant 6.000 panneaux en double vitrage extra clair aux dimensions standard de 1,5 m x 0,75 m, précise l'architecte Véronique Descharrières. Le principe ? C'était reprendre l'idée du More with less (Ndlr : en référence à la citation de Mies Van der Roh : Less is more) c'est-à-dire savoir faire plus d'espace avec moins de matière conduit notamment vers la géométrique régulière et sphérique du contenu."

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 4 et le diaporama.

Permettre des objectifs climatiques

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
Au final, cet ouvrage architectural exploité par le Muséum national d'Histoire naturelle sera un "outil bioclimatique". "Cela permettra d'atteindre des objectifs climatiques et de contrôler la quantité d'apports climatiques à l'intérieur de la serre", ajoute l'architecte. La gestion climatique fait ainsi appel à un pilote automatique relié aux organes de production d'eau, d'air et de chaleur. "Elle permet de maintenir en toute saison une température constante de 20°C à 25°C associée à 75°C d'hygrométrie", complète-t-elle. En effet, la bulle de verre est équipée d'ouvrants sur la totalité du volume.

 

"Selon la température, par ailleurs, et le niveau de vent extérieur, l'atmosphère intérieure sera modifiée par ventilation ou brumisation", précisent les concepteurs de la structure. Et un réseau de tubes aériens pris dans l'espace de la charpente alimente désormais des centaines de buses pour vaporiser uniformément l'espace.

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 5 et le diaporama.

Une réflexion sur l'écosystème

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
Enfin, le Muséum national d'histoire naturelle a conduit d'après la directrice Sophie Ferreira Le Morvan, à une réflexion sur l'écosystème, le bien-être animal et l'immersion du visiteur. "Nous avons voulu également conserver l'esprit de l'ancien zoo, avec son environnement très minéral et une forte présence des rochers, notamment le 'grand rocher', élément emblématique du parc zoologique , estime-t-elle.

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 6 et le diaporama.

L'importance du paysage

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
Autre élément important du paysage ? "De très nombreux enrochements artificiels ont été réalisés en béton projeté par des entreprises spécialisées, dont des rochers chauffants pour les lions ou les loups", nous indique à son tour, Thibault Vieillard, directeur du projet de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Au final, globalement, nous avons livré près de la moitié de l'ouvrage -avec parfois des pics de 400 ouvriers - au Muséum de manière à ce que l'on puisse faire la préparation animalière et en parallèle nous livrerons jusque dans deux mois zone par zone."

 

Il ne manque donc plus que le bruit et l'odeur des animaux pour se croire sous la serre véritablement en Guyane ou à Madagascar. Le compte à rebours a d'ores et déjà démarré.

 

Découvrez la fiche technique en page 7 et le diaporama dès la page 8.

 

Fiche technique

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
Rappel des chiffres de la Serre
4.000 m² de bulle de verre
1.018 m² de sous-sol technique
40 loges intérieures
7 volières intérieures et 4 extérieures
400 buses aériennes pour la brumisation

 

La végétation
3.000 m² de surface planté
230 espèces et variétés végétales (150 zone Guyane, 870 zone Madagascar)
140 arbres, 80 palmiers
1.000 animaux
Le jardin zoologique: 14,5 hectares, 4 km parcours visiteurs.

 



Calendrier des opérations :
Juin 1934 : inauguration
1994 : réfection du Grand rocher de 65 mètres
Septembre 2004 : la ville de Vincennes lance une pétition pour sauver le zoo dont le nombre de visiteurs chute
Novembre 2008 : fermeture au public pour travaux ;
Février 2010 : signature du contrat de PPP avec Chrysalis (Icade, Bouygues) et lancement des études
Juin 2011 : obtention des autorisations administratives ;
Septembre 2011 : début du chantier
Novembre 2012 : livraison du bâtiment des girafes
Fin 2013 : livraison finale
12 avril 2014 : réouverture du Parc au public.

L'enveloppe bioclimatique en travaux

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
La coupole d'acier a été construite dans l'exacte proportion des modèles d'étude. Le volume sphérique en bout de nef rappelle ainsi la légèreté de la structure des ballons dirigeables.

Avant la livraison

Zoo vincennes
Zoo vincennes © Grégoire Noble
Ce découpage relativement serré permet de générer d'après Bernard Tschumi Architectes avec Véronique Descharrières de générer les surfaces courbes des deux extrémités avec des panneaux quasiment droits et sans compromettre l'effet sphérique.

Après la livraison

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
Portée par 22 arches reliées entre elles par un réseau de pannes, l'enveloppe bioclimatique dessine une trame régulière accueillant près de 6.000 panneaux en double vitrage extra clair aux dimensions standard de 1,5 m x 0,75 m.

Un rocher à l'intérieur de la serre

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
Si la paysagiste Jacqueline Osty et Associés a conçu l'aménagement de la serre tropicale, les botanistes du Muséum ont apporté leur expertise et leur véracité de la végétation.

22 petites volières

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
Au sein de chaque biozone, il a été nécessaire rappelle les acteurs du projet de créer des espaces protégés pour héberger les animaux les plus fragiles comme les primates ou les plus dangereux comme le puma, le lynx. Elles ont en commun une structure analogue déclinée en différents modules selon les besoins de chaque pensionnaire.

L'enclos des jaguars

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © Laurent Blossier
Vue des enclos des jaguars qui ont été conçus afin de satisfaire aux règles du bien-être animalier. Pour les animaux, tels que les loups, les lynx ou les gloutons, le projet intègre de grandes baies vitrées permettant une vision sur les animaux libres de tous obstacles libres et sécurisée.

La biozone Europe

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © S.C.Batiactu
Dans la biozone Europe, au pied du célèbre rocher, une volière et des enclos attendent déjà les loups, lynx, rapaces, vautours et milans royaux. Dans cette zone, les pins vincennois d'origine sont maintenant accompagnés d'une hêtraie et d'une chênaie typiques des forêts d'Europe.

Cinq biozones

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © F-G Grandin MNHN
Découpé en cinq biozones reproduisant cinq milieux naturels différents, le parc proposera 4 kilomètres de parcours. Les espèces ont été réparties, d'après un découpage géographique précis, en cinq aires : Sahel/Soudan, Patagonie, Europe, Guyane-Amazonie, Madagascar.

6.000 panneaux de verre

Zoo vincennes
Zoo vincennes © Grégoire Noble
Sous 6.000 panneaux de verre, cette serre de 4.000m² est maintenue à une température de 20-25°C et à un degré d'hygrométrie de 75%.

Le vivarium

Serre tropicale au zoo de Vincennes
Serre tropicale au zoo de Vincennes © Laurent Blossier
"Pour offrir des points de vue variés, les parcours empruntés par les visiteurs seront volontairement sinueux ; ils leur réserveront bien des surprises", glisse de son côté Urs Keller, architecte et scénographe suisse. Il y aura notamment des enclos d'immersion, comme une serre de 1.466 mètres carrés : les oiseaux voleront dans le même espace que celui où déambuleront les visiteurs.