Les fédérations départementales rhônalpines de la Fédération Française du Bâtiment se mobilisent pour faire connaître leurs adhérents RGE : elles ont lancé un site Internet dédié qui les recense et les localise. Explications avec Jacques Blanchet, le président de la FFB Rhône-Alpes.

La FFB Rhône-Alpes et ses sept fédérations départementales viennent de lancer un nouvel outil de promotion des entreprises labellisées Reconnu Garant de l'Environnement (RGE). "Dans le cadre de la réglementation, nous avons des contraintes normatives, comme RGE, et nous souhaitons que nos adhérents et entreprises se lancent dans cette dynamique", nous explique Jacques Blanchet, le président de la fédération régionale. Il poursuit : "Ces entreprises attendent également qu'on leur rende des services. En Rhône-Alpes, nous publions donc un annuaire des entreprises RGE, géolocalisées". Une façon de mettre en avant l'expertise de proximité et de permettre aux particuliers de trouver des conseils près de chez eux lorsqu'ils se lancent dans des travaux de rénovation énergétique.

 

"Il s'agit d'un service gratuit pour nos adhérents ; dès qu'une entreprise est qualifiée RGE, elle est d'office inscrite dans cet annuaire", nous explique le président de la fédération rhônalpine. L'objectif de cet outil est de mieux faire connaître l'offre existante. "Les entreprises sont maintenant objectivement prêtes, mais pour les travaux de rénovation, il faut passer un cap et les rendre plus accessibles", nous précise-t-il. La fédération Rhône-Alpes, qui a mis le site en ligne au moment du salon BePositive de Lyon, envisage de mener une campagne de communication auprès des particuliers afin de le faire connaître. En tout, 700 entreprises déjà qualifiées RGE figurent dans la base de données qui sera régulièrement remise à jour. En tout, la région Rhône-Alpes compte, au mois de février 2015, 3.600 entreprises labellisées, représentant 7 % du secteur. La fédération estime que le seuil des 10 %, qui sera atteint dans les prochains mois, permettra d'atteindre les objectifs de rénovation, à savoir 85.000 logements réhabilités par an sur le territoire rhônalpin.

Un important travail de référencement

"L'initiative vient des fédérations départementales qui se sont coordonnées au niveau régional, ce qui est la bonne échelle pour mutualiser le coût du développement de l'outil informatique, tout en gardant une notion de proximité", nous explique François Mareschal, le secrétaire général de la FFB Rhône-Alpes. "Le premier gros travail a été de référencer, au niveau de chaque département, tous les adhérents certifiés RGE, avec leurs qualifications concernées selon le type de travaux (isolation, ventilation, chauffage, menuiserie, etc.)", raconte-t-il. Ce référencement, qui recoupe l'outil de l'Ademe, a été mené entre les mois d'octobre et décembre 2014, avant que la fédération régionale n'émette un cahier des charges précisant les fonctionnalités souhaitées pour le site Internet. Une fois le prestataire informatique choisi, un seul mois de développement a été nécessaire. "Une personne est mobilisée dans chaque fédération départementale, et une au niveau régional sert de coordinateur", précise le secrétaire général.

 

"Se certifier RGE est un pari sur l'avenir qu'il faut concrétiser, car il a un coût en termes de formation et d'efforts", conclut Jacques Blanchet. La FFB Rhône-Alpes est la première à lancer ce type d'initiative qui sera peut-être appelée à se répandre dans d'autres régions. Car, outre la promotion des entreprises qualifiées, l'intérêt pourra être d'analyser les statistiques de visites, afin de mieux connaître les demandes des consommateurs, la typologie des clients et des travaux, ou les zones géographiques desservies. Le site est consultable sur "www.rge-rhone-alpes.fr".
actionclactionfp