Fin 2015, les premiers travaux de la gare ont débuté par la déviation de réseaux dans le CNIT. Une ouverture, ce que l'on appelle la "faille", a été réalisée sur plusieurs niveaux sous le site, afin d'assurer la logistique du chantier. Elle sera, dans un second temps, destinée à l'installation d'escalators, d'escaliers et d'ascenseurs pour relier la future gare au CNIT.

 

"Nous reprenons en ce moment 119 poteaux du parking pour pouvoir réaliser les 61 piliers, nous explique-t-on. Dès que l'on aura construit les piliers reprenant une charge de 500 tonnes chacun, on pourra entreprendre les dalles de reprise d'une épaisseur de 2,5 mètres."
actioncl