DIAPORAMA. Des surcoûts viennent d'être annoncés pour la Cité des civilisations du vin de Bordeaux. Le coût de l'opération est passé de 66 à 77 millions d'euros. Une hausse qui s'explique par plusieurs facteurs. Découvrez lesquels.

"Il y a un surcoût significatif, il ne faut pas l'éluder", le maire de Bordeaux, Alain Juppé, n'a pas cherché à masquer les hausses de budget du chantier de la Cité des civilisations du vin de Bordeaux lors d'une visite qu'il a effectuée la semaine dernière.

 

Au moment du choix du projet présenté en 2011 par le cabinet d'architecture XTU et l'agence de scénographie Casson Mann, le coût prévisionnel s'élevait à 63 M€ HT valeur janvier 2011, soit un coût actualisé à la livraison de 66,6 M€ HT, par effet mécanique de l'évolution du coût de la construction. Aujourd'hui, la facture grimpe : "Le coût de l'opération est de 74 M€ HT valeur janvier 2011, soit un coût actualisé à la date de livraison de 77,7 M€ HT". Pour expliquer ces augmentations, plusieurs raisons sont avancées parmi lesquelles "un surcoût du lot "clos couvert" lié à la sous-estimation initiale de la maîtrise d'œuvre et de la spécificité de la construction et d'une légère évolution du prix du foncier", note un communiqué. A cela s'ajoute une dépense supplémentaire de 3,4 M€ relative au développement du périmètre numérique et à l'intégration du mobilier porte le budget total à 81,1 M€ HT. "Ce dernier surcoût intègre notamment une sophistication des systèmes d'information ainsi que le projet d'un 'compagnon de visite' qui pourra être mis à disposition d'autres établissements culturels et touristiques de la ville", souligne un communiqué.

 

La ville obligée de rallonger son enveloppe

 

Résultat : la ville anticipe d'augmenter sa participation de 13 à 31 millions d'euros au total. "Nous avons prévu les crédits correspondants dans notre prochain Programme pluriannuel d'investissements que nous avons préparé", a précisé le maire, Alain Juppé. Reste que la ville compte sur des retombées économiques et sociales et ce dès la construction avec lors de cette étape "60 M€ de retombées économiques directes, indirectes et induites sur 3 ans et 200 emplois (équivalent temps plein) par an pendant 3 ans" et en phase "d'exploitation : 40 M€ de retombées économiques directes, indirectes et induites par an, dont 1/3 pour la filière vin et 750 emplois (équivalent temps plein) dont 250 emplois directs".

 

A noter qu'il est prévu que la Cité du vin dispose d'un ponton d'accès de 90 mètres de long construit sur la Garonne afin d'accueillir certains bateaux pour des visites.

 

Retrouvez le projet en images en cliquant ici
actionclactionfp