La création audacieuse des architectes Shigeru Ban, lauréat du prix Pritzker 2014 et Jean de Gastines, de la Cité musicale, appelée depuis ce mercredi 21 septembre 2016, la Seine Musicale suscite toujours l'étonnement deux ans après les travaux conséquents de terrassement entrepris en mars 2014 et l'achèvement du gros-œuvre en sous-sol et des coursives en juin 2015.

 

Rappelons que les premiers coups de pioche ont eu lieu un an après la signature du contrat en PPP conclu le 11 juillet 2013 avec le Conseil général des Hauts-de-Seine, le groupement privé "Tempo Ile Seguin" -composé de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, le mandataire, Sodexo, InfraVia et TF1), pour une durée de 30 ans a signalé ce mercredi 21 septembre, Patrick Devedjian, président du Département des Hauts-de-Seine, après avoir dévoilé le nouveau nom du projet.

 

Avant de rappeler le coût du projet de 170 millions d'euros devant un parterre d'élus, investisseurs et constructeurs.*

 

"Les audaces de l'architecte Shigeru Ban, il faut les assumer", Patrick Devedjian

 

"Les audaces de l'architecte Shigeru Ban, il faut les assumer", a commenté Patrick Devedjian, président du Département des Hauts-de-Seine. C'est pourquoi la Seine Musicale se veut "un équipement musical unique", "d'envergure internationale", "ouvert à tous (...), qui puisse réaliser le grand écart entre classicisme et modernité", a-t-il ajouté dans son discours de présentation.

 

*En l'occurrence Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction, Bernard Mounier, PDG Bouygues Bâtiment Ile-de-France et Gilles Pélission, PDG de Tf1. Etaient présents donc les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines et, Jean-Luc Choplin, président du Comité de Programmation et de Direction artistique de STS Événements.
actioncl