Et la Cop dans tout ça ? "C'est Babel, ce sont des gens qui se sentent tous investis d'une mission presque sacrée de sauver l'humanité, c'est presque très étrange, nous confie Tarik Oualalou. Ce sont des gens qui enterrent la hache de guerre pendant onze jours et ils doivent cristalliser des décisions."

 

"Il y a une densité de réflexion qui n'existe pas dans nos métiers de l'architecture et de l'urbanisme, conclut-il. Il n'y avait jusque-là, aucun architecte, aucun urbaniste, présent aux Cop. Cela a beaucoup changé depuis la Cop 21 au Bourget et cela devrait être le cas à Marrakech. Le Maroc fait tout pour en tout cas."
actioncl