La construction retrouve un bon niveau

Les beaux jours de la construction sont de retour, avec de fortes hausses sur un an, aussi bien en termes de mises en chantier que de permis de construire délivrés. Selon les professionnels du secteur, plusieurs facteurs ont contribué à cette progression.

 
 
 


Les indicateurs sont au vert dans le secteur de la construction. Selon les chiffres publiés chaque mois par le ministère du Logement, entre décembre et février, le nombre de mises en chantier de logements neufs a bondi de 54,1% sur un an, à 96.318 unités. Quant aux permis de construire, ils sont en augmentation de 25,5% à 107.964 unités sur la même période. Rien qu’en février, les permis de construire ont bondi de 28,6% par rapport au même moi un an plus tôt, et les mises en chantier se sont carrément envolées avec +92,3%.

Pour Marc Pigeon, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), ces résultats traduisent «les bonnes ventes de 2010 auprès des particuliers et sont la conséquence du plan de relance décidé au premier trimestre 2009». Selon l’économiste Michel Mouillart, «la crise est passée». Ce dernier table même sur des mises en chantier à hauteur de 365.000 à 370.000 «minimum» en 2011, qui se rapprocherait ainsi des 415.000 mises en chantier enregistrées en 2007, dernière année faste avant la crise. Pour l’économiste, trois facteurs expliquent ce regain : le maintien à haut niveau de la construction de logements sociaux, le succès du PTZ+ et l’engouement soutenu des investisseurs pour le dispositif Scellier.

Le secrétaire d’Etat au Logement, Benoist Apparu, se félicite de ces chiffres qui «confirment qu’après un point bas atteint il y a un an, la construction a retrouvé le chemin de la croissance». Pour lui, «cette reprise souvenue va également permettre de créer de nombreux emplois dans ce secteur clé pour l’économie française».

Avec AFP (29/03/2011)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




-

Recherche dans