Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont poursuivi leur repli en août, à 2,68% en moyenne, mais le rythme de la baisse s'est ralenti, selon une étude publiée mercredi.

En août 2014, les taux des prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 2.68 % en moyenne (2.71% pour l'accession dans le neuf et 2.68 % pour l'accession dans l'ancien), indique le dernier tableau de bord de l'Observatoire Crédit Logement/CSA.

 

Si les taux ont perdu 40 points de base depuis janvier, la baisse ralentit toutefois après la période estivale où le marché affiche plutôt une tranquillité. Ainsi, la baisse est d'ampleur comparable sur tous les marchés : dans le neuf, les taux affichent 2.69 % en août contre 3.08 % en décembre 2013 ; dans l'ancien, les taux s'élèvent à 2.67 % en août contre 3.08 % en décembre 2013 ; sur le marché des travaux, les taux s'établissent à 2.72 % en août contre 3.12 % en décembre 2013.

Le taux variable plus très intéressant

Concernant la durée moyenne des prêts accordés, elle se monte à 209 mois, remontant légèrement après être descendue à 204 mois en juillet. L'activité du marché des crédits n'a pas retrouvé la vigueur qui était la sienne en 2013, à la même époque, et l'on assiste à une reprise quelque peu "émoussée" depuis le début de l'année, précise l'Observatoire, malgré des conditions de crédit exceptionnelles. A ce titre, la production recule doucement à -3.7% à fin août sur un an, en année glissante. Le nombre de prêts accordés chute aussi de 5.6% sur un an, toujours en année glissante.

 

La part des prêts à taux variable s'est de son côté établie à 3,2%, contre 6,4% en 2013. L'observatoire souligne que la baisse des taux constatée depuis janvier rend cette formule "nettement moins intéressante" pour les emprunteurs.

 

Dans le même temps, le niveau de l'apport personnel progresse de 0,9% sur un an fin août, après un repli de 5,5% en 2013.
actionclactionfp